Mariage Louise et Pierrick (06.18)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 9 Juin, Louise et Pierrick se sont unis devant Dieu. Leur OUI a retenti haut et fort devant la nombreuse assemblée présente pour cette belle journée… car même le soleil, qui boudait le matin, a bien voulu nous accompagner pour célébrer leur union.

Le vin d’honneur, comme à l’accoutumée, a permis de faire rayonner notre Eglise et mieux connaître notre chapelle et les valeurs qui lui sont précieuses. Nos remerciements aux mariés d’avoir fait confiance à notre Eglise pour les accompagner en ce beau moment de leur vie.

Publié dans Sacrements, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Il la cherche jusqu’a ce qu’il l’ait retrouvée?

Ecouter l’homélie :

Épître de St Pierre 1, 5, 6-11

Courbez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, afin qu’il vous élève au moment qu’il a fixé. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous.

Soyez bien éveillés, lucides ! Car votre ennemi, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant quelqu’un à dévorer. Résistez-lui en demeurant fermes dans la foi. Rappelez-vous que vos frères, dans le monde entier, passent par les mêmes souffrances. Vous aurez à souffrir encore un peu de temps. Mais Dieu, source de toute grâce, vous a appelés à participer à sa gloire éternelle dans la communion avec Jésus-Christ ; il vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera et vous établira sur de solides fondations. A lui soit la puissance pour toujours ! Amen.

Evangile selon St Luc 15,1-10

Les collecteurs d’impôts et autres gens de mauvaise réputation s’approchaient tous de Jésus pour l’écouter. Les Pharisiens et les maîtres de la loi critiquaient Jésus ; ils disaient : « Cet homme fait bon accueil aux gens de mauvaise réputation et mange avec eux ! » Jésus leur dit alors cette parabole : « Si quelqu’un parmi vous possède cent moutons et qu’il perde l’un d’entre eux, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans leur pâturage pour partir à la recherche de celui qui est perdu jusqu’à ce qu’il le retrouve ? Et quand il l’a retrouvé, il est tout joyeux : il met le mouton sur ses épaules, il rentre chez lui, puis appelle ses amis et ses voisins et leur dit : «Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé mon mouton, celui qui était perdu !» De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’en ont pas besoin. »

« Ou bien, si une femme possède dix pièces d’argent et qu’elle en perde une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Et quand elle l’a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et leur dit : «Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !» De même, je vous le dis, il y a de la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle. »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

ACAT – RCF – Chapelle St Michel Archange

La semaine du 25 au 29 Juin,

l’ACAT, Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture et nous même avons accepté la proposition de RCF de présenter la « Prière du matin » lors de « la Matinale » à 8H30 sur les ondes RCF de la Loire.

Nous avons, comme l’année dernière, assuré les commentaires des Evangiles pour ces 5 jours. Retrouvez-les en suivant ce lien: http://gallican-montbrison.fr/wp/?p=5792

Joie de partager avec l’ACAT un moment de prière commune et joie de faire entendre sur les ondes la Parole de Dieu.

Il a été aussi l’occasion de rappeler la prochaine « Nuit des Veilleurs »; veillée de prières pour les victimes de tortures: Mardi 26 Juin à 18h30 à la Madone de Champdieu et de rappeler aussi que cette année commémore le 70e anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme.

Dame Colette

Publié dans Oecuménisme, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Messe de la Trinité

 

 

 

Ecouter l’homélie:

Epître: St Paul aux Romains (11, 33-36)

Que la richesse de Dieu est immense ! Que sa sagesse et sa connaissance sont profondes ! Qui pourrait expliquer ses décisions ? Qui pourrait comprendre ses plans?. 

Comme le déclare l’Écriture :« Qui connaît la pensée du Seigneur ? Qui peut être son conseiller ? Qui a pu le premier lui donner quelque chose pour recevoir de lui un paiement en retour? » Car tout vient de lui, tout existe par lui et pour lui. A Dieu soit la gloire pour toujours ! Amen.

Evangile : St Matthieu (28, 18-20)

Jésus s’approcha et leur dit : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d’eux mes disciples; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. Et sachez-le : je vais être avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Mariage Elodie et Samuel (05.2018)

 

 

 

 

 

Samedi 26 Mai, nous avons uni devant Dieu Élodie et Samuel. Ils étaient très entourés par leurs familles et amis. Au cours d’une célébration remplie d’émotions et d’un beau témoignage, les mariés se sont dit « OUI ».

Pendant le vin d’honneur qui a suivi, de nombreux invités nous ont questionnés sur notre chapelle et sur l’Eglise gallicane. Nous prenons aussi ce temps nécessaire à faire connaitre et rayonner notre Eglise et ses valeurs.

Publié dans Sacrements, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Pentecôte 2018

 

 

 

 

Ecouter l’homélie: 

Epître : Actes des Apôtres 2,1-11

Quand le jour de la Pentecôte arriva, les croyants étaient réunis tous ensemble au même endroit. Tout à coup, un bruit vint du ciel, comme si un vent violent se mettait à souffler, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.  Ils virent alors apparaître des langues pareilles à des flammes de feu ; elles se séparèrent et elles se posèrent une à une sur chacun d’eux.  Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d’autres langues, selon ce que l’Esprit leur donnait d’exprimer.

A Jérusalem vivaient des Juifs pieux, venus de tous les pays du monde. Quand ce bruit se fit entendre, ils s’assemblèrent en foule. Ils étaient tous profondément surpris, car chacun d’eux entendait les croyants parler dans sa propre langue. Ils étaient remplis d’étonnement et d’admiration, et disaient : « Ces gens qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens? 8 Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende parler dans sa langue maternelle ? Parmi nous, il y en a qui viennent du pays des Parthes, de Médie et d’Élam. Il y a des habitants de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, du Pont et de la province d’Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d’Égypte et de la région de Cyrène, en Libye ; il y en a qui sont venus de Rome, de Crète et d’Arabie ; certains sont nés Juifs, et d’autres se sont convertis à la religion juive. Et pourtant nous les entendons parler dans nos diverses langues des grandes oeuvres de Dieu ! »

Evangile : St Jean 14, 23-31

Jésus lui répondit : « Celui qui m’aime obéira à ce que je dis. Mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, mon Père et moi, et nous habiterons chez lui. Celui qui ne m’aime pas n’obéit pas à mes paroles. Ce que vous m’entendez dire ne vient pas de moi, mais de mon Père qui m’a envoyé. Je vous ai dit cela pendant que je suis encore avec vous. Celui qui doit vous venir en aide, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

« C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas à la manière du monde. Ne soyez pas inquiets, ne soyez pas effrayés. Vous m’avez entendu dire : «Je m’en vais, mais je reviendrai auprès de vous». Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de savoir que je vais auprès du Père, parce que le Père est plus grand que moi. Je vous l’ai dit maintenant, avant que ces choses arrivent, afin que lorsqu’elles arriveront vous croyiez. Je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le dominateur de ce monde vient. Il n’a aucun pouvoir sur moi, mais il faut que le monde sache que j’aime le Père et que j’agis selon l’ordre que le Père m’a donné. »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Rogations 2018

La semaine de l’Ascension a commencée, comme chaque année, à la chapelle St Michel Archange, avec la bénédiction des Rogations.

A cette occasion, je procède à la bénédiction d’un peu de terre que je partage ensuite avec celles et ceux qui le souhaitent. Ils peuvent ensuite répandre cette terre, dans leur jardin ou sur les fleurs de leur balcon, avec une prière pour la Bienveillance des Cieux sur nos cultures et nos plantations.

Cette année, j’ai innové avec la création de petits « bâtons de bénédiction » portant chacun une croix (dorée) et l’inscription de la date de la Bénédiction (2018) ainsi que le nom de notre Eglise. Ils sont plantés ensuite dans le jardin à l’endroit de son choix. La croix tournée vers l’est et le soleil levant.

Je reprends une vieille tradition des monts du lyonnais, qui consistait à faire bénir des petites croix en bois, pour les « planter » dans les champs de blé ou d’orge, ainsi que dans les jardins et les porcheries. Ces croix étaient destinées à la protection de toutes les cultures destinées à nourrir les humains. Une dernière croix était clouée à la poutre maîtresse de la maison d’habitation. Je garde encore le souvenir de ces croix fixées aux poutres, à la fin des années 60. Ma mère m’a raconté qu’au début des années 60, il y avait 3 processions sur les 3 jours des Rogations. Le lundi dans une première direction, jusqu’à 1 kilomètre du village, pour la protection des pommes de terre. Le mardi, nouvelle procession dans une autre direction, pour une autre bénédiction. Enfin le mercredi, dernière procession dans une troisième direction, pour la bénédiction des blés. Ces processions se déroulaient tôt le matin. Cette pratique s’est peu à peu éteinte, (autour de 1970) à cause de la mécanisation de plus en forte de l’agriculture, de l’arrivée des pesticides… Le contact étroit avec la dimension vivante de la terre disparaissant aussi, le rôle de ces bénédictions devint petit à petit moins primordial pour les chrétiens d’alors.

En 2018, il n’y a plus guère que l’Eglise Gallicane, pour poursuivre ces bénédictions et en exprimer le sens auprès des fidèles. Mais de nouvelles attitudes face à la nature sont en train de prendre forme et vie dans notre monde moderne.

Ces gestes et ces prières ont un sens profond, alors il ne faut pas perdre et notre responsabilité est de les faire vivre.

Père Robert Mure

Publié dans Textes publiés, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Fête de l’Ascension 2018

Le Jeudi de l’Ascension, Jésus présent encore parmi ses apôtres depuis la résurrection s’élève maintenant dans les cieux pour rejoindre son Père. Cette présence terrestre est symbolisée par le Cierge Pascal qui éclaire nos Eglises et nos âmes de Pâques à l’Ascension.

C’est avec beaucoup d’émotion que nous éteignons le Cierge pascal après la lecture de l’Evangile, symbole du retour de Jésus Christ auprès de son Père.

Mais il ne nous laisse pas orphelin, l’Esprit Saint, célébré tout particulièrement à Pentecôte, est avec nous jusqu’à la fin des temps.

 

 

 

 

Ecouter l’homélie:

Epître : Actes des Apôtres 1, 1-11

Dans mon premier livre, j’ai raconté tout ce que Jésus a fait et enseigné dès le début jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel. Avant d’y monter, il donna ses instructions, par la puissance du Saint-Esprit, à ceux qu’il avait choisis comme apôtres. En effet, après sa mort, c’est à eux qu’il se montra en leur prouvant de bien des manières qu’il était vivant : pendant quarante jours, il leur apparut et leur parla du Royaume de Dieu. Un jour qu’il prenait un repas avec eux, il leur donna cet ordre : « Ne vous éloignez pas de Jérusalem, mais attendez ce que le Père a promis, le don que je vous ai annoncé. Car Jean a baptisé avec de l’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés avec le Saint-Esprit . » Ceux qui étaient réunis auprès de Jésus lui demandèrent alors : « Seigneur, est-ce en ce temps-ci que tu rétabliras le royaume d’Israël ? » Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de savoir quand viendront les temps et les moments, car le Père les a fixés de sa seule autorité . Mais vous recevrez une force quand le Saint-Esprit descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde . » Après ces mots, Jésus s’éleva vers le ciel pendant que tous le regardaient ; puis un nuage le cacha à leurs yeux. Ils avaient encore les regards fixés vers le ciel où Jésus s’élevait, quand deux hommes habillés en blanc se trouvèrent tout à coup près d’eux et leur dirent : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder le ciel ? Ce Jésus, qui vous a été enlevé pour aller au ciel, reviendra de la même manière que vous l’avez vu y partir. »

Evangile selon Saint Marc 16, 14-20

Enfin, Jésus se montra aux onze disciples pendant qu’ils mangeaient ; il leur reprocha de manquer de foi et de s’être obstinés à ne pas croire ceux qui l’avaient vu vivant. Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier annoncer la Bonne Nouvelle à tous les êtres humains. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; mais celui qui ne croira pas sera condamné. Et voici à quels signes on pourra reconnaître ceux qui auront cru : ils chasseront des esprits mauvais en mon nom ; ils parleront des langues nouvelles ; s’ils prennent des serpents dans leurs mains ou boivent du poison, il ne leur arrivera aucun mal ; ils poseront les mains sur les malades et ceux-ci seront guéris. » Après leur avoir ainsi parlé, le Seigneur Jésus fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Les disciples partirent pour annoncer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur les aidait dans ce travail et confirmait la vérité de leur prédication par les signes miraculeux qui l’accompagnaient.

 

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Partage Biblique Oecuménique N°48

Publié dans Vie de la chapelle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Esprit Saint … et nous

« Venez Esprit Saint,
venez source de tous les dons,
venez lumière des cœurs.

« Envoyez nous du Ciel un rayon de votre lumière et remplissez jusqu’au plus intime le cœur des hommes d’aujourd’hui. »

Jésus a initié l’Eglise chrétienne au cours de sa vie sur terre et lui a communiqué ses pouvoir divins après sa résurrection.
C’est l’Esprit Saint qui, depuis, est auprès de nous pour continuer ce travail avec nous sur nos cœurs et en nos âmes…

« L’esprit Saint descendra sur vous, vous serez revêtus de la Force d’en haut » (Luc 24,49)

… mais l’Esprit Saint ne débute pas après la résurrection, il est de tous temps en Dieu, troisième personne de la Trinité.

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre … Le souffle de Dieu se déplaçait à la surface de l’eau » (Génèse)

« Je crois au St Esprit qui est aussi Seigneur et qui donne la vie ». (credo)
C’est l’Esprit Saint qui transmet aux disciples sa puissance de transformation. Avant de le recevoir, ils avaient peur des représailles, ils se cachaient. Après l’effusion de l’Esprit sur eux, ils sortent, enseignent, témoignent, partent dans le monde annoncer la Bonne Nouvelle d’un Dieu d’Amour proche de nous.

L’Esprit Saint est encore et toujours présent aujourd’hui avec nous comme il l’a été avec les premiers disciples.

Demandons lui sincèrement de renouveler en nos cœurs ses sept Dons sacrés afin de nous guider sur notre chemin de vie, sur notre chemin d’Amour, celui qui nous permet de rencontrer le Père et qui nous conduit à la vie éternelle.

Dame Colette +

Publié dans Textes publiés | Laisser un commentaire