Célébration Epiphanie 2019

Ecouter l’homélie :  Epiphanie 2019

Epître : lecture Prophète Isaïe 60,1-6

Debout, Jérusalem, brille de mille feux, car la lumière se lève pour toi :
la glorieuse présence du Seigneur t’éclaire comme le soleil levant. L’obscurité couvre la terre, la nuit enveloppe les peuples. Mais toi, le Seigneur t’éclaire comme le soleil qui se lève. Au-dessus de toi apparaît sa présence lumineuse. Alors des nations marcheront vers la lumière dont tu rayonnes, des rois seront attirés par l’éclat dont tu te mettras à briller. Regarde bien autour de toi, et vois tous tes enfants : ils viennent et se rassemblent auprès de toi. Tes fils arrivent de loin, on ramène tes filles en les portant dans les bras. En les apercevant, tu rayonnes de bonheur ; tu en es tout émue, ton coeur éclate de joie. Car les richesses de la mer arrivent chez toi, les trésors des nations affluent jusqu’à toi. Ton pays se couvre d’une foule de chameaux : ce sont les caravanes de Madian et d’Éfa, arrivant toutes de Saba. Elles apportent de l’or et de l’encens en chantant les hauts faits du Seigneur.

Evangile : St Matthieu 2,1-12

Jésus naquit à Bethléem, en Judée, à l’époque où Hérode était roi. Après sa naissance, des savants, spécialistes des étoiles, vinrent d’Orient. Ils arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est l’enfant qui vient de naître, le roi des Juifs ? Nous avons vu son étoile apparaître en Orient et nous sommes venus l’adorer. » Quand le roi Hérode apprit cette nouvelle, il fut troublé, ainsi que toute la population de Jérusalem.  Il convoqua tous les chefs des prêtres et les maîtres de la loi, et leur demanda où le Messie devait naître. Ils lui répondirent : « A Bethléem, en Judée. Car voici ce que le prophète a écrit :  «Et toi, Bethléem, au pays de Juda, tu n’es certainement pas la moins importante des localités de Juda ; car c’est de toi que viendra un chef qui conduira mon peuple, Israël e .» Alors Hérode convoqua secrètement les savants et s’informa auprès d’eux du moment précis où l’étoile était apparue. Puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez chercher des renseignements précis sur l’enfant ; et quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille, moi aussi, l’adorer. » Après avoir reçu ces instructions du roi, ils partirent. Ils virent alors l’étoile qu’ils avaient déjà remarquée en Orient : elle allait devant eux, et quand elle arriva au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant, elle s’arrêta. Ils furent remplis d’une très grande joie en la voyant là. Ils entrèrent dans la maison et virent l’enfant avec sa mère, Marie. Ils se mirent à genoux pour adorer l’enfant ; puis ils ouvrirent leurs bagages et lui offrirent des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Ensuite, Dieu les avertit dans un rêve de ne pas retourner auprès d’Hérode ; ils prirent alors un autre chemin pour rentrer dans leur pays.

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Publié dans Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Bulletin Quatre Temps N°54

Publié dans Bulletin : Le Quatre Temps, Vie de la chapelle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Messe de NOEL

Ecouter l’homélie de la messe de Noël 2018:

Epître: Lettre de St Paul à Tite 2,11-15

Car Dieu a révélé sa grâce, source de salut pour tous les humains. Elle nous enseigne à renoncer à une mauvaise conduite et aux désirs terrestres, pour mener dans ce monde une vie raisonnable, juste et fidèle à Dieu. C’est ainsi que nous devons attendre le bonheur que nous espérons et le jour où apparaîtra la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Il s’est donné lui-même pour nous, pour nous délivrer de tout mal et faire de nous un peuple purifié qui lui appartienne en propre et qui soit zélé pour faire des actions bonnes.

Voilà ce que tu dois enseigner, en usant de toute ton autorité pour encourager tes auditeurs et exhorter les fidèles, dans le Christ Jésus, notre Seigneur.

Evangile: St Luc 2,1-14

En ce temps-là, l’empereur Auguste donna l’ordre de recenser tous les habitants de l’empire romain. Ce recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie. Tout le monde allait se faire enregistrer, chacun dans sa ville d’origine. Joseph lui aussi partit de Nazareth, un bourg de Galilée, pour se rendre en Judée, à Bethléem, où est né le roi David ; en effet, il était lui-même un descendant de David. Il alla s’y faire enregistrer avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Pendant qu’ils étaient à Bethléem, le jour de la naissance arriva. Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’abri destiné aux voyageurs.

Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leur troupeau. Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de lumière. Ils eurent alors très peur. Mais l’ange leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous apporte une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup tout le peuple : cette nuit, dans la ville de David, est né, pour vous, un Sauveur ; c’est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous le fera reconnaître : vous trouverez un petit enfant enveloppé de langes et couché dans une crèche. »

Tout à coup, il y eut avec l’ange une troupe nombreuse d’anges du ciel, qui louaient Dieu en disant : 

« Gloire à Dieu dans les cieux très hauts,
et paix sur la terre pour ceux qu’il aime! »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Noël

Publié dans Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Crèche provençale 2018 à la chapelle

Notre Seigneur Jésus-Christ et toute l’humanité pour l’accueillir !

 

Publié dans Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Partage Biblique Oecuménique N°53

Publié dans Partages bibliques, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

« Es-tu celui qui doit venir? »

Homélie du 2e Dimanche de l’Avent 2018:

Epître: Paul aux Romains 15,4-13

Tout ce que nous trouvons dans l’Écriture a été écrit dans le passé pour nous instruire, afin que, grâce à la patience et au réconfort qu’elle nous apporte, nous possédions l’espérance.

Que Dieu, la source de la patience et du réconfort, vous rende capables de vivre en bon accord les uns avec les autres en suivant l’exemple de Jésus-Christ. Alors, tous ensemble et d’une seule voix, vous louerez Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ.Ainsi, accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. En effet, je vous l’affirme, le Christ est devenu le serviteur des Juifs pour accomplir les promesses que Dieu a faites à leurs ancêtres et montrer ainsi que Dieu est fidèle. Il est venu aussi afin que les non-Juifs louent Dieu pour sa bonté, comme le déclare l’Écriture :« C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, et je chanterai en ton honneur. »Elle déclare aussi « Nations, réjouissez-vous avec le peuple du Seigneur ! »Et encore :« Glorifiez le Seigneur, vous toutes les nations, chantez ses louanges, vous tous les peuples ! ». Ésaïe dit aussi :

« Le descendant de Jessé viendra,
il se lèvera pour gouverner les nations,
et elles mettront leur espoir en lui. »

Que Dieu, la source de l’espérance, vous remplisse d’une joie et d’une paix parfaites par votre foi en lui, afin que vous soyez riches d’espérance par la puissance du Saint-Esprit.

Evangile: St Matthieu 11,2-10

Jean-Baptiste, dans sa prison, entendit parler des oeuvres du Christ. Alors il envoya quelques-uns de ses disciples demander à Jésus : « Es-tu le Messie qui doit venir ou devons-nous attendre quelqu’un d’autre ? » Jésus leur répondit : « Allez raconter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts reviennent à la vie et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui qui n’abandonnera pas la foi en moi ! »

Quand les disciples de Jean partirent, Jésus se mit à parler de Jean à la foule en disant : « Qu’êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Non ? Alors qu’êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d’habits magnifiques ? Mais ceux qui portent des habits magnifiques se trouvent dans les palais des rois. Qu’êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et même bien plus qu’un prophète. Car Jean est celui dont l’Écriture déclare : «Je vais envoyer mon messager devant toi, dit Dieu, pour t’ouvrir le chemin.»

 

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Dernier Dimanche de l’année liturgique

Ecouter l’homélie du 24e Dimanche après Pentecôte :

Epître: Paul aux Colossiens 1,9-14

C’est pourquoi nous ne cessons pas de prier pour vous, depuis le jour où nous avons entendu parler de vous. Nous demandons à Dieu de vous faire connaître pleinement sa volonté, grâce à toute la sagesse et l’intelligence que donne son Esprit. Ainsi, vous pourrez vous conduire d’une façon digne du Seigneur, en faisant toujours ce qui lui plaît. Vous produirez toutes sortes d’actions bonnes et progresserez dans la connaissance de Dieu. Nous lui demandons de vous fortifier à tous égards par sa puissance glorieuse, afin que vous puissiez tout supporter avec patience. Remerciez avec joie Dieu le Père : il vous a rendus capables d’avoir part aux biens qu’il réserve dans le royaume de lumière à ceux qui lui appartiennent. Il nous a en effet arrachés à la puissance de la nuit et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé. C’est par lui qu’il nous a délivrés du mal et que nos péchés sont pardonnés.

Evangile: Mathieu 24, 15-35

« Vous verrez celui qu’on appelle «l’Horreur abominable», dont le prophète Daniel a parlé; il sera placé dans le lieu saint. — Que celui qui lit comprenne bien cela ! — Alors, ceux qui seront en Judée devront s’enfuir vers les montagnes ; celui qui sera sur la terrasse de sa maison ne devra pas descendre pour prendre ses affaires à l’intérieur; et celui qui sera dans les champs ne devra pas retourner chez lui pour emporter son manteau. Quel malheur ce sera, en ces jours-là, pour les femmes enceintes et pour celles qui allaiteront ! Priez Dieu pour que vous n’ayez pas à fuir pendant la mauvaise saison ou un jour de sabbat ! Car, en ce temps-là, la détresse sera plus terrible que toutes celles qu’on a connues depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et il n’y en aura plus jamais de pareille. Si Dieu n’avait pas décidé d’abréger cette période, personne ne pourrait survivre. Mais il l’a abrégée à cause de ceux qu’il a choisis. Si quelqu’un vous dit alors : «Regardez, le Messie est ici !» ou bien : «Il est là !», ne le croyez pas. Car de faux messies et de faux prophètes apparaîtront ; ils accompliront de grands miracles et des prodiges pour tromper, si possible, même ceux que Dieu a choisis. Écoutez ! Je vous ai avertis à l’avance.« Si donc on vous dit : «Regardez, il est dans le désert !», n’y allez pas. Ou si l’on vous dit : «Regardez, il se cache ici !», ne le croyez pas.

Comme l’éclair brille à travers le ciel de l’est à l’ouest, ainsi viendra le Fils de l’homme. Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours. »« Aussitôt après la détresse de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées.

Alors, le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel ; alors, tous les peuples de la terre se lamenteront, ils verront le Fils de l’homme arriver sur les nuages du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. La grande trompette sonnera et il enverra ses anges aux quatre coins de la terre : ils rassembleront ceux qu’il a choisis, d’un bout du monde à l’autre.
« Comprenez l’enseignement que donne le figuier : dès que la sève circule dans ses branches et que ses feuilles poussent, vous savez que la bonne saison est proche. De même, quand vous verrez tout cela, sachez que l’événement est proche, qu’il va se produire.

Je vous le déclare, c’est la vérité : les gens d’aujourd’hui n’auront pas tous disparu avant que tout cela arrive. Le ciel et la terre disparaîtront, tandis que mes paroles ne disparaîtront jamais. »

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Louanges à Toi, Seigneur !

Louanges à toi Seigneur !

Le temps de Noël que nous venons de fêter est celui de la venue du Christ.
Dieu avait dit qu’il nous enverrait son Fils bien aimé, déjà aux Prophètes il l’avait annoncé… et il l’a fait !
Les écritures se réalisent, elles prennent vie par le Christ.
« Les Ecritures » occupent une place centrale dans la vie du chrétien. Elles sont « une de ses Sources » avec la prière et les sacrements.
Elles ont été écrites pour nous, pour devenir Parole dans notre vie, éclairer notre route, les événements que nous rencontrons ainsi que nos débats intérieurs.
Elles sont une lumière, un chemin balisé par Dieu si nous acceptons de les rencontrer et de les comprendre dans l’amour du Père.

Au centre de l’histoire, Jésus, dont nous venons de célébrer la Naissance. Dieu prépare (ancien testa ment) et accomplit (nouveau testament) la venue de son Fils et le message d’Amour qu’il veut nous faire passer. Il nous donne un Sauveur qui par son Amour Infaillible nous ramène à Lui. (Luc 23,34)

Une expérience d’Amour

Les Ecritures ne se réduisent pas à de la lecture ni même à des comportements à avoir. Elles sont bien plus que cela, une présence aimante à découvrir, une invitation à vivre une rencontre avec l’Amour de Dieu, une intimité à retrouver … qui nourrissent et font grandir.

L’humain et le divin ne sont pas séparés

les Ecritures nous invitent aussi à redécouvrir Dieu « avec nous », de tous temps et pour toujours.
C’est la grâce que je nous souhaite avec cette année liturgique qui commence.
En union de prières avec vous toutes et tous.

Dame Colette +

Publié dans Textes publiés | Laisser un commentaire