Confiance ! … prendre son “grabat” et avancer avec le Seigneur

Homélie 18e Dimanche après Pentecôte 2020

La messe du 18eme dimanche après la Pentecôte oriente nos pensées et nos prières vers le ciel. Elle nous conduit un peu plus vers la “Maison du Seigneur” (Introduction de la messe). Jésus parle du “Royaume” ou de la “Royauté” qui est proche.
C’est cette annonce que l’on nomme “Bonne Nouvelle”.
La liturgie de ce jour nous dit “L’autel de Dieu” (celui qui remplit mon âme d’une joie et d’une force toujours nouvelles).

Enfin l’enseignement gallican dirait “la Présence” c’est à dire l’expérience intime d’une proximité avec Dieu (Père, Fils et Esprit). Toutes ces expressions se rejoignent vers la réalité spirituelle exprimée en ce Dimanche. Chacune dévoile une parcelle de cette élévation spirituelle qui est chemin de tout chrétien en sa vie.

Epitre St Paul aux Corinthiens: 1 Cor 1, 4-8

Je remercie sans cesse mon Dieu à votre sujet pour la grâce qu’il vous a accordée par Jésus-Christ. En effet, dans l’union avec le Christ, vous avez été enrichis de tous les dons, en particulier tous ceux de la parole et de la connaissance. Le témoignage rendu au Christ a été si fermement établi parmi vous, qu’il ne vous manque aucun don de Dieu, à vous qui attendez le moment où notre Seigneur Jésus-Christ apparaîtra. C’est lui qui vous maintiendra fermes jusqu’au bout pour qu’on ne puisse vous accuser d’aucune faute au jour de sa venue.

Evangile St Mathieu 9, 1-8

Jésus monta dans la barque, refit la traversée du lac et se rendit dans sa ville. Quelques personnes lui amenèrent un paralysé couché sur une civière. Quand Jésus vit leur foi, il dit au paralysé : « Courage, mon fils ! Tes péchés sont pardonnés ! » Alors quelques maîtres de la loi se dirent en eux-mêmes : « Cet homme fait insulte à Dieu ! » Jésus discerna ce qu’ils pensaient et dit : « Pourquoi avez-vous ces mauvaises pensées ? Est-il plus facile de dire : «Tes péchés sont pardonnés», ou de dire : «Lève-toi et marche» ? Mais je veux que vous le sachiez : le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés. » Il dit alors au paralysé : « Lève-toi, prends ta civière et rentre chez toi ! » L’homme se leva et s’en alla chez lui. Quand la foule vit cela, elle fut remplie de crainte et loua Dieu d’avoir donné un tel pouvoir aux hommes.

Ce contenu a été publié dans Homélies, Vie de la chapelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.