La chapelle St Michel vous informe

La chapelle St Michel et ses religieux vous accueillent et vous invitent à les retrouver en suivant les liens: 

« Horaires des célébrations«  « Présentation de l’Eglise Gallicane » ,

 « Présentation de la chapelle St Michel à Montbrison (Loire) »  

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Messe de NOËL

Publié dans Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

le temps de l’Avent

Avant même que je naisse
le Christ est venu pour moi !

oui pour moi.

Quel égoïsme de ne penser qu’à soi me direz-vous…. et bien moi je dis non … pas d’égoïsme dans cette affirmation mais au contraire,

une prise de conscience essentielle et nécessaire

Il est si facile de dire le Christ est venu pour sauver l’humanité… un grand mot englobant tout le monde et n’engageant personne.

Si je pense que le Christ est venu pour moi … alors là, il y a arrêt, réflexion, et peut être engagement à le suivre.

S’il est venu pour moi, quelle est alors ma relation avec Lui en retour ?

Est ce que je l’accueille comme un ami qui a fait le déplacement pour venir me voir et auquel j’accorde mon attention.
Est ce que je l’évite comme une connaissance qui dérange.. peut être ai-je fui, pas envie de le voir, trop occupé par ailleurs.
Est ce que je le considère comme un étranger à ma vie que je ne souhaite pas écouter et à qui je n’ai rien à dire.

Ce temps de l’avent qui commence est là pour inciter chacun de nous à réfléchir à la place qu’il accorde à Dieu dans sa vie.

Les célébrations de l’avent sont là aussi pour nous inviter, en pleine conscience, à ouvrir plus intensément notre cœur et à raviver notre Foi afin que nous puissions célébrer Noël et accueillir le Fils de Dieu d’une âme renouvelée par la puissance de l’Esprit.

Ouvrons nos cœurs et laissons patiemment Dieu y faire sa place.

Bienheureuse êtes-vous Marie, vous qui avez cru à la Parole de Dieu, vous qui avez, dans votre Foi et dans votre corps, accueilli le Sauveur.

Accordez nous de puiser à votre exemple pour accueillir nous aussi ce petit Enfant Dieu qui vient bouleverser nos vies et nous ouvrir au meilleur de nous même.

Dame Colette +

Publié dans Textes publiés, Vie de la chapelle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

« Je suis celui qui doit venir »

Ecouter l’homélie du 2è Dimanche de l’Avent:

Epître: Paul aux Romains 15,4-13

Tout ce que nous trouvons dans l’Écriture a été écrit dans le passé pour nous instruire, afin que, grâce à la patience et au réconfort qu’elle nous apporte, nous possédions l’espérance.

Que Dieu, la source de la patience et du réconfort, vous rende capables de vivre en bon accord les uns avec les autres en suivant l’exemple de Jésus-Christ. Alors, tous ensemble et d’une seule voix, vous louerez Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ.Ainsi, accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. En effet, je vous l’affirme, le Christ est devenu le serviteur des Juifs pour accomplir les promesses que Dieu a faites à leurs ancêtres et montrer ainsi que Dieu est fidèle. Il est venu aussi afin que les non-Juifs louent Dieu pour sa bonté, comme le déclare l’Écriture :« C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, et je chanterai en ton honneur. »Elle déclare aussi « Nations, réjouissez-vous avec le peuple du Seigneur ! »Et encore :« Glorifiez le Seigneur, vous toutes les nations, chantez ses louanges, vous tous les peuples ! ». Ésaïe dit aussi :

« Le descendant de Jessé viendra,
il se lèvera pour gouverner les nations,
et elles mettront leur espoir en lui. »

Que Dieu, la source de l’espérance, vous remplisse d’une joie et d’une paix parfaites par votre foi en lui, afin que vous soyez riches d’espérance par la puissance du Saint-Esprit.

Evangile: St Matthieu 11,2-10

Jean-Baptiste, dans sa prison, entendit parler des oeuvres du Christ. Alors il envoya quelques-uns de ses disciples demander à Jésus : « Es-tu le Messie qui doit venir ou devons-nous attendre quelqu’un d’autre ? » Jésus leur répondit : « Allez raconter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts reviennent à la vie et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui qui n’abandonnera pas la foi en moi ! »

Quand les disciples de Jean partirent, Jésus se mit à parler de Jean à la foule en disant : « Qu’êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Non ? Alors qu’êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d’habits magnifiques ? Mais ceux qui portent des habits magnifiques se trouvent dans les palais des rois. Qu’êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et même bien plus qu’un prophète. Car Jean est celui dont l’Écriture déclare : «Je vais envoyer mon messager devant toi, dit Dieu, pour t’ouvrir le chemin.»

 

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Partage biblique oecuménique

Publié dans Vie de la chapelle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans le ciel, le signe du Fils de l’homme

Ecouter l’homélie: 24e Dimanche après Pentecôte

 

 

 

Epître: Paul aux Colossiens 1,9-14

C’est pourquoi nous ne cessons pas de prier pour vous, depuis le jour où nous avons entendu parler de vous. Nous demandons à Dieu de vous faire connaître pleinement sa volonté, grâce à toute la sagesse et l’intelligence que donne son Esprit. Ainsi, vous pourrez vous conduire d’une façon digne du Seigneur, en faisant toujours ce qui lui plaît. Vous produirez toutes sortes d’actions bonnes et progresserez dans la connaissance de Dieu. Nous lui demandons de vous fortifier à tous égards par sa puissance glorieuse, afin que vous puissiez tout supporter avec patience. Remerciez avec joie Dieu le Père : il vous a rendus capables d’avoir part aux biens qu’il réserve dans le royaume de lumière à ceux qui lui appartiennent. Il nous a en effet arrachés à la puissance de la nuit et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé. C’est par lui qu’il nous a délivrés du mal et que nos péchés sont pardonnés.

Evangile: Mathieu 24, 15-35

« Vous verrez celui qu’on appelle «l’Horreur abominable», dont le prophète Daniel a parlé; il sera placé dans le lieu saint. — Que celui qui lit comprenne bien cela ! — Alors, ceux qui seront en Judée devront s’enfuir vers les montagnes ; celui qui sera sur la terrasse de sa maison ne devra pas descendre pour prendre ses affaires à l’intérieur; et celui qui sera dans les champs ne devra pas retourner chez lui pour emporter son manteau. Quel malheur ce sera, en ces jours-là, pour les femmes enceintes et pour celles qui allaiteront ! Priez Dieu pour que vous n’ayez pas à fuir pendant la mauvaise saison ou un jour de sabbat ! Car, en ce temps-là, la détresse sera plus terrible que toutes celles qu’on a connues depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et il n’y en aura plus jamais de pareille. Si Dieu n’avait pas décidé d’abréger cette période, personne ne pourrait survivre. Mais il l’a abrégée à cause de ceux qu’il a choisis. Si quelqu’un vous dit alors : «Regardez, le Messie est ici !» ou bien : «Il est là !», ne le croyez pas. Car de faux messies et de faux prophètes apparaîtront ; ils accompliront de grands miracles et des prodiges pour tromper, si possible, même ceux que Dieu a choisis. Écoutez ! Je vous ai avertis à l’avance.« Si donc on vous dit : «Regardez, il est dans le désert !», n’y allez pas. Ou si l’on vous dit : «Regardez, il se cache ici !», ne le croyez pas.

Comme l’éclair brille à travers le ciel de l’est à l’ouest, ainsi viendra le Fils de l’homme. Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours. »« Aussitôt après la détresse de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées.

Alors, le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel ; alors, tous les peuples de la terre se lamenteront, ils verront le Fils de l’homme arriver sur les nuages du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. La grande trompette sonnera et il enverra ses anges aux quatre coins de la terre : ils rassembleront ceux qu’il a choisis, d’un bout du monde à l’autre.
« Comprenez l’enseignement que donne le figuier : dès que la sève circule dans ses branches et que ses feuilles poussent, vous savez que la bonne saison est proche. De même, quand vous verrez tout cela, sachez que l’événement est proche, qu’il va se produire.

Je vous le déclare, c’est la vérité : les gens d’aujourd’hui n’auront pas tous disparu avant que tout cela arrive. Le ciel et la terre disparaîtront, tandis que mes paroles ne disparaîtront jamais. »

Publié dans Homélies, Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Jésus guérit nos blessures humaines.

Ecouter l’homélie du 23e Dimanche après la Pentecôte:

Epître: St Paul aux Philippiens 3,17-21; 4,1-3

 Frères, imitez-moi tous. Nous avons donné l’exemple ; alors fixez vos regards sur ceux qui se conduisent selon cet exemple. Je vous l’ai déjà dit souvent et je vous le répète maintenant en pleurant : il y en a beaucoup qui se conduisent en ennemis de la croix du Christ. Ils courent à leur perte, car leur dieu c’est leur ventre, ils sont fiers de ce qui devrait leur faire honte et ils n’ont en tête que les choses de ce monde. Quant à nous, nous sommes citoyens des cieux, d’où nous attendons que vienne notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ. Il transformera notre misérable corps mortel pour le rendre semblable à son corps glorieux, grâce à la puissance qui lui permet de soumettre toutes choses à son autorité.

Mes chers frères, je désire tellement vous revoir ! Vous êtes ma joie et ma couronne de victoire. Et bien, mes amis, voilà comment vous devez demeurer fermes dans votre vie avec le Seigneur. Évodie et Syntyche, je vous en prie, je vous en supplie, vivez en bon accord dans la communion avec le Seigneur. Et toi aussi, mon fidèle collègue, je te demande de les aider ; elles ont en effet combattu avec moi pour répandre la Bonne Nouvelle, ainsi qu’avec Clément et tous mes autres collaborateurs, dont les noms se trouvent dans le livre de vie.

Evangile: St Matthieu 9,18-26

Pendant que Jésus leur parlait ainsi, un chef juif arriva, se mit à genoux devant lui et dit : « Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, pose ta main sur elle et elle vivra. » Jésus se leva et le suivit avec ses disciples.

Une femme, qui souffrait de pertes de sang depuis douze ans, s’approcha alors de Jésus par derrière et toucha le bord de son vêtement car elle se disait : « Si je peux seulement toucher son vêtement, je serai guérie ». Jésus se retourna, la vit et déclara : « Courage, ma fille, ta foi t’a guérie. » Et à ce moment même, la femme fut guérie.

Jésus arriva à la maison du chef. Quand il vit les musiciens prêts pour l’enterrement et la foule qui s’agitait bruyamment, il dit : « Sortez d’ici, car la fillette n’est pas morte, elle dort. » Mais ils se moquèrent de lui. Quand on eut mis la foule dehors, Jésus entra dans la chambre, il prit la fillette par la main et elle se leva. La nouvelle s’en répandit dans toute cette région.

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Partage biblique oecuménique

Publié dans Vie de la chapelle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Célébration de la Toussaint 2017

 

 

 

Ecouter l’homélie de la Toussaint :

Epître: Livre de l’Apocalypse de St Jean (7,2-12)

Et je vis un autre ange qui montait de l’est et qui tenait le sceau du Dieu vivant. Il cria avec force aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de ravager la terre et la mer :  « Ne ravagez ni la terre, ni la mer, ni les arbres avant que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. » On m’indiqua alors le nombre de ceux qui furent marqués au front du sceau de Dieu : ils étaient cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus du peuple d’Israël : douze mille de la tribu de Juda ; douze mille de la tribu de Ruben ; douze mille de la tribu de Gad ; douze mille de la tribu d’Asser ; douze mille de la tribu de Neftali ; douze mille de la tribu de Manassé ; douze mille de la tribu de Siméon ; douze mille de la tribu de Lévi ; douze mille de la tribu d’Issakar ; douze mille de la tribu de Zabulon ; douze mille de la tribu de Joseph ; douze mille de la tribu de Benjamin.

Après cela, je regardai encore et je vis une foule immense de gens que personne ne pouvait compter. C’étaient des gens de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches et avec des palmes à la main. Ils criaient avec force : « Le salut vient de notre Dieu, qui siège sur le trône, et de l’Agneau ! » Tous les anges se tenaient autour du trône, des anciens et des quatre êtres vivants. Ils se jetèrent le visage contre terre devant le trône, et ils adorèrent Dieu en disant : «  Amen ! Oui, la louange, la gloire, la sagesse, la reconnaissance, l’honneur, la puissance et la force sont à notre Dieu pour toujours ! Amen. »

 

Evangile :  « Les béatitudes » (St Matthieu 5,1-12)  

Quand Jésus vit ces foules, il monta sur une montagne et s’assit. Ses disciples vinrent auprès de lui et il se mit à leur donner cet enseignement :   

« Heureux ceux qui se savent être pauvres en eux-mêmes car le Royaume des cieux est à eux ! Heureux ceux qui pleurent car Dieu les consolera ! Heureux ceux qui sont doux car ils recevront la terre que Dieu a promise !                                                                               Heureux ceux qui ont faim et soif de vivre comme Dieu le demande car Dieu exaucera leur désir ! Heureux ceux qui ont de la compassion pour autrui car Dieu aura de la compassion pour eux ! Heureux ceux qui ont le coeur pur car ils verront Dieu ! Heureux ceux qui créent la paix autour d’eux car Dieu les appellera ses fils !                                                           Heureux ceux qu’on persécute parce qu’ils agissent comme Dieu le demande car le Royaume des cieux est à eux ! Heureux êtes-vous si les hommes vous insultent, vous persécutent et disent faussement toute sorte de mal contre vous parce que vous croyez en moi. Réjouissez-vous, soyez heureux, car une grande récompense vous attend dans les cieux. C’est ainsi, en effet, qu’on a persécuté les prophètes qui ont vécu avant vous . »

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ton Fils est vivant !

Ecouter l’homélie du 20ème Dimanche après Pentecôte

Epitre : St Paul aux Ephésiens 5, 15 à 21

Ainsi prenez bien garde à votre manière de vivre. Ne vous conduisez pas comme des ignorants mais comme des sages. Faites un bon usage de toute occasion qui se présente à vous, car les jours que nous vivons sont mauvais. Ne soyez donc pas déraisonnables, mais efforcez-vous de comprendre ce que le Seigneur attend de vous.

Ne vous enivrez pas : l’abus de vin ne peut que vous mener au désordre ; mais soyez remplis de l’Esprit Saint. Encouragez-vous les uns les autres par des psaumes, des hymnes et de saints cantiques inspirés par l’Esprit ; chantez des cantiques et des psaumes pour louer le Seigneur de tout votre coeur. Remerciez Dieu le Père en tout temps et pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ.

Soumettez-vous les uns aux autres à cause du respect que vous avez pour le Christ.

 

Evangile: St Jean 4, 46 à 53

Jésus revint alors à Cana de Galilée, où il avait changé de l’eau en vin. Il y avait là un haut fonctionnaire du roi, qui avait un fils malade à Capharnaüm. Quand il apprit que Jésus était arrivé de Judée en Galilée, il alla le trouver et le pria de se rendre à Capharnaüm pour guérir son fils, qui était mourant. 

Jésus lui dit : « Vous serez toujours incapables de croire si vous ne voyez pas des signes miraculeux et des prodiges ! » Le fonctionnaire lui répondit : « Maître, viens chez moi avant que mon enfant soit mort. » Jésus lui dit : « Retourne chez toi, ton fils a repris vie. » L’homme crut ce que Jésus lui disait et partit. Il était sur le chemin du retour, quand ses serviteurs vinrent à sa rencontre et lui dirent : « Ton enfant a repris vie ! » Il leur demanda à quelle heure son fils s’était senti mieux, et ils lui répondirent : « Il était une heure de l’après-midi, hier, quand la fièvre l’a quitté. » Le père se rendit compte que c’était l’heure même où Jésus lui avait dit : « Ton fils a repris vie ».

Alors lui et toute sa famille crurent en Jésus.

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Partage Biblique oecuménique

Publié dans Partages bibliques, Vie de la chapelle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire