La chapelle St Michel vous informe

La chapelle St Michel et ses religieux vous accueillent et vous invitent à les retrouver en suivant les liens: 

« Horaires des célébrations«  « Présentation de l’Eglise Gallicane » ,

 « Présentation de la chapelle St Michel à Montbrison (Loire) »  

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Partage biblique oecuménique 28 Juin

Publié dans Partages bibliques, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Commentaires Évangiles pour ACAT/RCF semaine du 25 au 29 Juin 2018

Lundi 25 Juin

Evangile selon St Matthieu chapitre 7, versets 1 à 5

« Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ; de la manière dont vous jugez, vous serez
jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera. Quoi ! tu regardes la paille dans l’oeil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton oeil, tu ne la remarques pas ? Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : « Laisse-moi enlever la paille de ton oeil », alors qu’il y a une poutre dans ton oeil à toi ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton oeil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’oeil de ton frère.

Commentaire de l’Evangile :

« Ne jugez pas ». Ce verset nous invite à entrer dans une véritable relation avec les autres. La personne en face de moi n’est pas une chose que j’évalue mais un être vivant qui mérite mon attention et ma bienveillance.
Le Seigneur condamne l’esprit de jugement, la tendance à s’élever au-dessus des autres et à considérer leurs actes ou leurs paroles comme répréhensibles.Cet esprit de jugement manifeste de la dureté de cœur et c’est elle qui engendre toutes nos dérives et qui est « notre poutre ». C’est pourquoi au lieu de mette en évidence « les pailles » de nos frères, prenons le temps de mesurer de la mesure dont Dieu se sert pour nous. C’est en cela que se manifeste la position d’enfant de Dieu.
Prenons aussi le temps de nous regarder nous même avec lucidité mais aussi avec la même bienveillance que celle que nous avons envie de recevoir en retour.
« l’homme bon » tire de bonnes choses du trésor de son cœur et c’est par la qualité de sa compassion que sa bouche s’exprimera juste et vraie.

Mardi 26 Juin

Evangile selon St Matthieu chapitre 7 verset 6 et verset de 12 à 14

« Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer. « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. « Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent.

Commentaire de l’Evangile

L’enseignement sur les deux voies rappelle d’abord que le chemin de la vie n’est pas celui de la foule des larges avenues, mais l’étroite voie de la singularité. Le chemin de la porte étroite, c’est celui qui nous invite à nous recentrer sur le Christ, celui qui nous demande de ne pas nous disperser. Le chemin de la porte étroite, c’est la quête de notre essentiel, la quête de notre véritable identité de chrétien. Il est difficile, ce chemin non pas à cause des renoncements d’une vie de mortification. Non, il est étroit parce que nous sommes les seuls à pouvoir l’emprunter. Ce chemin il est unique pour chacun d’entre nous.

Trouver le sens de sa vie et pouvoir un jour entrer par cette porte étroite, c’est ce que Dieu veut pour nous. Il veut une humanité où chaque femme et chaque homme accomplit la plénitude de son existence d’enfant de Dieu. Et devant Dieu, seul l’amour comptera.

Mercredi 27 Juin

Evangile selon St Matthieu chapitre 7 versets 15 à 20

Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Va-t-on cueillir du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ? C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais. Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais, ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits. Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu. Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

Commentaire de l’Evangile :

Lorsqu’une parole de Sagesse est prononcée, on la reconnaît à sa capacité à traverser les siècles et à parler au cœur des hommes sur de nombreuses générations. Cet arbre dont parle Jésus, il fait partie de notre quotidien, il renvoie à notre jardin ou à notre enfance et à la joie simple de goûter un fruit.
Avec ces mots, Jésus nous dit aussi que cet arbre est semblable à notre vie. En deux phrases, Jésus résume notre destin, notre but et tout ce vers quoi nous devons tendre dans notre vie : porter de bons fruits !.
Il y a des fruits, produits par de bons arbres et ces « fruits sont ceux de l’Esprit ». C’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la générosité, la bienveillance, la douceur, la maîtrise de soi…
Ces œuvres sont des preuves de l’action de Dieu dans le monde. Et ceux qui produisent de tels fruits sont les véritables disciples de Dieu.

Jeudi 28 Juin

Evangile selon St Matthieu chapitre 7 versets 21 à 29

Ce n’est pas en me disant : « Seigneur, Seigneur ! » qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ce jour-là, beaucoup me diront : « Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons expulsé les démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? » Alors je leur déclarerai : « Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui commettez le mal ! » Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. » Lorsque Jésus eut terminé ce discours, les foules restèrent frappées de son enseignement, car il les enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme leurs scribes.

Commentaire de l’Evangile :

Ce ne sont pas ceux qui se contentent seulement de mots ou d’oeuvres que Dieu reconnaitra à la fin des temps.
Le Seigneur nous demande davantage encore. Il nous demande d’« être » en vérité, être le dépositaire de « La Parole » au plus profond de nous-même et de construire notre vie sur cette Parole solide qui permet de résister aux intempéries de la vie.

Dieu nous invite à surveiller nos propres fondations pour qu’elles ne s’effritent pas. Il nous invite à avancer encore et toujours sur un chemin spirituel solide de conversion intérieure profonde.
Travailler en nous la ferme volonté d’être signes, dans notre fragilité humaine, d’un amour qui nous dépasse.
Alors, c’est vrai que c’est exigeant, pour nos humanités, nos caractères. Il nous faut nous transformer, transformer notre manière de penser et d’être et avoir cette confiance totale en Dieu qui nous aide à sortir de nos ténèbres pour son admirable lumière.

Vendredi 29 Juin

Evangile selon St Matthieu chapitre 16 verset 13 à 19

Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors
Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Commentaire de l’Evangile :

La foi de Pierre, est l’illustration de la Foi humaine dans ce qu’elle doit exprimer d’excellence. Elle est le fondement de l’annonce de la Bonne Nouvelle. C’est le socle de la nouvelle communauté que Jésus forme autour de lui.

Et Jésus lui dit « tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. ».
« Le pouvoir des clés » n’est pas le pouvoir d’un homme, ni celui d’une Eglise. Le pouvoir des clés doit être perçu comme la responsabilité de prononcer une parole qui délie. Une responsabilité agissante sur la terre comme au cieux
Une parole qui délie les prisonniers de l’étroitesse de leur vie. Le pouvoir des clés c’est la responsabilité de l’Eglise Universelle à œuvrer par le pouvoir du Verbe. C’est prononcer la parole qui libère avec tendresse et confiance. C’est enfin offrir une parole qui ouvre sur la proximité du Royaume de Dieu, dans notre monde, pour chacun d’entre nous.

 

 

Publié dans Textes publiés, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Bulletin Quatre Temps N°52

 

 

Publié dans Bulletin : Le Quatre Temps, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Mariage Louise et Pierrick (06.18)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 9 Juin, Louise et Pierrick se sont unis devant Dieu. Leur OUI a retenti haut et fort devant la nombreuse assemblée présente pour cette belle journée… car même le soleil, qui boudait le matin, a bien voulu nous accompagner pour célébrer leur union.

Le vin d’honneur, comme à l’accoutumée, a permis de faire rayonner notre Eglise et mieux connaître notre chapelle et les valeurs qui lui sont précieuses. Nos remerciements aux mariés d’avoir fait confiance à notre Eglise pour les accompagner en ce beau moment de leur vie.

Publié dans Sacrements, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Il la cherche jusqu’a ce qu’il l’ait retrouvée?

Ecouter l’homélie :

Épître de St Pierre 1, 5, 6-11

Courbez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, afin qu’il vous élève au moment qu’il a fixé. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous.

Soyez bien éveillés, lucides ! Car votre ennemi, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant quelqu’un à dévorer. Résistez-lui en demeurant fermes dans la foi. Rappelez-vous que vos frères, dans le monde entier, passent par les mêmes souffrances. Vous aurez à souffrir encore un peu de temps. Mais Dieu, source de toute grâce, vous a appelés à participer à sa gloire éternelle dans la communion avec Jésus-Christ ; il vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera et vous établira sur de solides fondations. A lui soit la puissance pour toujours ! Amen.

Evangile selon St Luc 15,1-10

Les collecteurs d’impôts et autres gens de mauvaise réputation s’approchaient tous de Jésus pour l’écouter. Les Pharisiens et les maîtres de la loi critiquaient Jésus ; ils disaient : « Cet homme fait bon accueil aux gens de mauvaise réputation et mange avec eux ! » Jésus leur dit alors cette parabole : « Si quelqu’un parmi vous possède cent moutons et qu’il perde l’un d’entre eux, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans leur pâturage pour partir à la recherche de celui qui est perdu jusqu’à ce qu’il le retrouve ? Et quand il l’a retrouvé, il est tout joyeux : il met le mouton sur ses épaules, il rentre chez lui, puis appelle ses amis et ses voisins et leur dit : «Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé mon mouton, celui qui était perdu !» De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’en ont pas besoin. »

« Ou bien, si une femme possède dix pièces d’argent et qu’elle en perde une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Et quand elle l’a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et leur dit : «Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !» De même, je vous le dis, il y a de la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle. »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

ACAT – RCF – Chapelle St Michel Archange

La semaine du 25 au 29 Juin,

l’ACAT, Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture et nous même avons accepté la proposition de RCF de présenter la « Prière du matin » lors de « la Matinale » à 8H30 sur les ondes RCF de la Loire.

Nous avons, comme l’année dernière, assuré les commentaires des Evangiles pour ces 5 jours. Retrouvez-les en suivant ce lien: http://gallican-montbrison.fr/wp/?p=5792

Joie de partager avec l’ACAT un moment de prière commune et joie de faire entendre sur les ondes la Parole de Dieu.

Il a été aussi l’occasion de rappeler la prochaine « Nuit des Veilleurs »; veillée de prières pour les victimes de tortures: Mardi 26 Juin à 18h30 à la Madone de Champdieu et de rappeler aussi que cette année commémore le 70e anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme.

Dame Colette

Publié dans Oecuménisme, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Messe de la Trinité

 

 

 

Ecouter l’homélie:

Epître: St Paul aux Romains (11, 33-36)

Que la richesse de Dieu est immense ! Que sa sagesse et sa connaissance sont profondes ! Qui pourrait expliquer ses décisions ? Qui pourrait comprendre ses plans?. 

Comme le déclare l’Écriture :« Qui connaît la pensée du Seigneur ? Qui peut être son conseiller ? Qui a pu le premier lui donner quelque chose pour recevoir de lui un paiement en retour? » Car tout vient de lui, tout existe par lui et pour lui. A Dieu soit la gloire pour toujours ! Amen.

Evangile : St Matthieu (28, 18-20)

Jésus s’approcha et leur dit : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d’eux mes disciples; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. Et sachez-le : je vais être avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Mariage Elodie et Samuel (05.2018)

 

 

 

 

 

Samedi 26 Mai, nous avons uni devant Dieu Élodie et Samuel. Ils étaient très entourés par leurs familles et amis. Au cours d’une célébration remplie d’émotions et d’un beau témoignage, les mariés se sont dit « OUI ».

Pendant le vin d’honneur qui a suivi, de nombreux invités nous ont questionnés sur notre chapelle et sur l’Eglise gallicane. Nous prenons aussi ce temps nécessaire à faire connaitre et rayonner notre Eglise et ses valeurs.

Publié dans Sacrements, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Pentecôte 2018

 

 

 

 

Ecouter l’homélie: 

Epître : Actes des Apôtres 2,1-11

Quand le jour de la Pentecôte arriva, les croyants étaient réunis tous ensemble au même endroit. Tout à coup, un bruit vint du ciel, comme si un vent violent se mettait à souffler, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.  Ils virent alors apparaître des langues pareilles à des flammes de feu ; elles se séparèrent et elles se posèrent une à une sur chacun d’eux.  Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d’autres langues, selon ce que l’Esprit leur donnait d’exprimer.

A Jérusalem vivaient des Juifs pieux, venus de tous les pays du monde. Quand ce bruit se fit entendre, ils s’assemblèrent en foule. Ils étaient tous profondément surpris, car chacun d’eux entendait les croyants parler dans sa propre langue. Ils étaient remplis d’étonnement et d’admiration, et disaient : « Ces gens qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens? 8 Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende parler dans sa langue maternelle ? Parmi nous, il y en a qui viennent du pays des Parthes, de Médie et d’Élam. Il y a des habitants de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, du Pont et de la province d’Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d’Égypte et de la région de Cyrène, en Libye ; il y en a qui sont venus de Rome, de Crète et d’Arabie ; certains sont nés Juifs, et d’autres se sont convertis à la religion juive. Et pourtant nous les entendons parler dans nos diverses langues des grandes oeuvres de Dieu ! »

Evangile : St Jean 14, 23-31

Jésus lui répondit : « Celui qui m’aime obéira à ce que je dis. Mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, mon Père et moi, et nous habiterons chez lui. Celui qui ne m’aime pas n’obéit pas à mes paroles. Ce que vous m’entendez dire ne vient pas de moi, mais de mon Père qui m’a envoyé. Je vous ai dit cela pendant que je suis encore avec vous. Celui qui doit vous venir en aide, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

« C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas à la manière du monde. Ne soyez pas inquiets, ne soyez pas effrayés. Vous m’avez entendu dire : «Je m’en vais, mais je reviendrai auprès de vous». Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de savoir que je vais auprès du Père, parce que le Père est plus grand que moi. Je vous l’ai dit maintenant, avant que ces choses arrivent, afin que lorsqu’elles arriveront vous croyiez. Je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le dominateur de ce monde vient. Il n’a aucun pouvoir sur moi, mais il faut que le monde sache que j’aime le Père et que j’agis selon l’ordre que le Père m’a donné. »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Rogations 2018

La semaine de l’Ascension a commencée, comme chaque année, à la chapelle St Michel Archange, avec la bénédiction des Rogations.

A cette occasion, je procède à la bénédiction d’un peu de terre que je partage ensuite avec celles et ceux qui le souhaitent. Ils peuvent ensuite répandre cette terre, dans leur jardin ou sur les fleurs de leur balcon, avec une prière pour la Bienveillance des Cieux sur nos cultures et nos plantations.

Cette année, j’ai innové avec la création de petits « bâtons de bénédiction » portant chacun une croix (dorée) et l’inscription de la date de la Bénédiction (2018) ainsi que le nom de notre Eglise. Ils sont plantés ensuite dans le jardin à l’endroit de son choix. La croix tournée vers l’est et le soleil levant.

Je reprends une vieille tradition des monts du lyonnais, qui consistait à faire bénir des petites croix en bois, pour les « planter » dans les champs de blé ou d’orge, ainsi que dans les jardins et les porcheries. Ces croix étaient destinées à la protection de toutes les cultures destinées à nourrir les humains. Une dernière croix était clouée à la poutre maîtresse de la maison d’habitation. Je garde encore le souvenir de ces croix fixées aux poutres, à la fin des années 60. Ma mère m’a raconté qu’au début des années 60, il y avait 3 processions sur les 3 jours des Rogations. Le lundi dans une première direction, jusqu’à 1 kilomètre du village, pour la protection des pommes de terre. Le mardi, nouvelle procession dans une autre direction, pour une autre bénédiction. Enfin le mercredi, dernière procession dans une troisième direction, pour la bénédiction des blés. Ces processions se déroulaient tôt le matin. Cette pratique s’est peu à peu éteinte, (autour de 1970) à cause de la mécanisation de plus en forte de l’agriculture, de l’arrivée des pesticides… Le contact étroit avec la dimension vivante de la terre disparaissant aussi, le rôle de ces bénédictions devint petit à petit moins primordial pour les chrétiens d’alors.

En 2018, il n’y a plus guère que l’Eglise Gallicane, pour poursuivre ces bénédictions et en exprimer le sens auprès des fidèles. Mais de nouvelles attitudes face à la nature sont en train de prendre forme et vie dans notre monde moderne.

Ces gestes et ces prières ont un sens profond, alors il ne faut pas perdre et notre responsabilité est de les faire vivre.

Père Robert Mure

Publié dans Textes publiés, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire