La chapelle St Michel vous informe

La chapelle St Michel et ses religieux vous accueillent et vous invitent à les retrouver en suivant les liens: 

« Horaires des célébrations«  « Présentation de l’Eglise Gallicane » ,

 « Présentation de la chapelle St Michel à Montbrison (Loire) »  

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Partage Biblique oecuménique

Publié dans Partages bibliques, Vie de la chapelle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lève toi et marche !

Ecouter l’homélie du 18e Dimanche après la Pentecôte

Epitre St Paul aux Corinthiens: 1 Cor 1, 4-8

Je remercie sans cesse mon Dieu à votre sujet pour la grâce qu’il vous a accordée par Jésus-Christ. En effet, dans l’union avec le Christ, vous avez été enrichis de tous les dons, en particulier tous ceux de la parole et de la connaissance. Le témoignage rendu au Christ a été si fermement établi parmi vous 7 qu’il ne vous manque aucun don de Dieu, à vous qui attendez le moment où notre Seigneur Jésus-Christ apparaîtra. C’est lui qui vous maintiendra fermes jusqu’au bout pour qu’on ne puisse vous accuser d’aucune faute au jour de sa venue.

Evangile St Mathieu 9, 1-8

Jésus monta dans la barque, refit la traversée du lac et se rendit dans sa ville. Quelques personnes lui amenèrent un paralysé couché sur une civière. Quand Jésus vit leur foi, il dit au paralysé : « Courage, mon fils ! Tes péchés sont pardonnés ! » Alors quelques maîtres de la loi se dirent en eux-mêmes : « Cet homme fait insulte à Dieu ! » Jésus discerna ce qu’ils pensaient et dit : « Pourquoi avez-vous ces mauvaises pensées ? Est-il plus facile de dire : «Tes péchés sont pardonnés», ou de dire : «Lève-toi et marche» ? Mais je veux que vous le sachiez : le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés. » Il dit alors au paralysé : « Lève-toi, prends ta civière et rentre chez toi ! » L’homme se leva et s’en alla chez lui. Quand la foule vit cela, elle fut remplie de crainte et loua Dieu d’avoir donné un tel pouvoir aux hommes.

 

 

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bulletin Quatre Temps N°49

Publié dans Bulletin : Le Quatre Temps, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Prenant cet homme par la main, il le guérit.

Ecouter l’homélie:

Epître : St Paul aux Ephésiens 3, 13-21

Par conséquent, je vous le demande, ne vous laissez pas décourager par les souffrances que j’éprouve pour vous : elles vous assurent un avantage glorieux.

C’est pourquoi je me mets à genoux devant Dieu, le Père, dont dépend toute famille dans les cieux et sur la terre. Je lui demande que, selon la richesse de sa gloire, il fortifie votre être intérieur par la puissance de son Esprit, et que le Christ habite dans vos coeurs par la foi. Je demande que vous soyez enracinés et solidement établis dans l’amour, pour être capables de comprendre, avec tous les Saints, quelle est la largeur et la longueur, la hauteur et le profondeur, connaître cette charité du Christ qui surpasse toute connaissance, de sorte que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.

A Dieu qui a le pouvoir de faire infiniment plus que tout ce que nous demandons ou même imaginons, par la puissance avec laquelle il agit en nous, à Lui Gloire dans l’Église et dans le Christ Jésus, pour toutes les générations des siècles et des siècles. Amen.

 

Evangile : St Luc 14,1-11

Un jour de sabbat, Jésus se rendit chez un des chefs des Pharisiens pour y prendre un repas. Ceux qui étaient là observaient attentivement Jésus. Un homme atteint d’hydropisie se tenait devant lui. Jésus prit la parole et demanda aux maîtres de la loi et aux Pharisiens : « Notre loi permet-elle ou non de faire une guérison le jour du sabbat ? » Mais ils ne voulurent pas répondre. Alors Jésus toucha le malade, le guérit et le renvoya.  Puis il leur dit : « Si l’un de vous a un fils ou un boeuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas l’en retirer aussitôt, même le jour du sabbat ? ».  Ils furent incapables de répondre à cela.

Jésus remarqua comment les invités choisissaient les meilleures places. Il dit alors à tous cette parabole : 

« Lorsque quelqu’un t’invite à un repas de mariage, ne va pas t’asseoir à la meilleure place. Il se pourrait en effet que quelqu’un de plus important que toi ait été invité et que celui qui vous a invités l’un et l’autre vienne te dire : «Laisse-lui cette place.» Alors tu devrais, tout honteux, te mettre à la dernière place. Au contraire, lorsque tu es invité, va t’installer à la dernière place, pour qu’au moment où viendra celui qui t’a invité, il te dise : «Mon ami, viens t’asseoir à une meilleure place.» Ainsi, ce sera pour toi un honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi. En effet, quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. »

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Baptême de Valentine (09.2017)

 

 

Valentine à la chapelle St Michel Archange le dimanche 17 Septembre pour son Baptême.
Petite fille adorable entourée de ses parents, parrain, marraine et de toute sa famille et moment de joie pour nous, religieux, d’accompagner Valentine dans son entrée dans la vie chrétienne. Elle devient avec nous tous « Membre du Christ ».
La foi nécessaire pour le Baptême n’est pas une foi complète ou parfaite, c’est la Foi des parents, parrain et marraine qui porte l’enfant et pour lui c’est un début appelé à se développer dans sa vie et dans l’Eglise par la grâce de Dieu.
Dame Colette
Publié dans Sacrements, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Partage Biblique Oecuménique

Publié dans Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

La Promesse, l’Alliance, l’Héritage, la Foi …

Ecouter l’homélie du 13 ème Dimanche après Pentecôte

Epître: St Paul aux Galates, 3,16-22

Eh bien, Dieu a fait ses promesses à Abraham et à son descendant. L’Écriture ne déclare pas : « et à ses descendants », comme s’il s’agissait de nombreuses personnes ; elle déclare : « et à ton descendant », en indiquant par là une seule personne, qui est le Christ. Voici ce que je veux dire : Dieu avait établi un testament et avait promis de le maintenir. La loi, qui est survenue quatre cent trente ans plus tard, ne peut pas annuler ce testament et supprimer la promesse de Dieu. Mais si l’héritage que Dieu accorde s’obtient par la loi, alors ce n’est plus grâce à la promesse. Or, c’est par la promesse que Dieu a manifesté sa faveur à Abraham.

Quel a donc été le rôle de la loi ? Elle a été ajoutée pour faire connaître les actions contraires à la volonté de Dieu, et cela jusqu’à ce que vienne le descendant d’Abraham pour qui la promesse avait été faite. Cette loi a été promulguée par des anges qui se sont servis d’un intermédiaire. Mais un intermédiaire est inutile quand une seule personne est en cause, et Dieu seul est en cause.

Cela signifie-t-il que la loi est contraire aux promesses de Dieu ? Certainement pas ! Si une loi avait été donnée qui puisse procurer la vraie vie aux hommes, alors l’homme pourrait être rendu juste aux yeux de Dieu par le moyen de la loi. Mais l’Écriture a déclaré que le monde entier est soumis à la puissance du péché, afin que le don promis par Dieu soit accordé aux croyants, en raison de leur foi en Jésus-Christ.

 

Evangile : St Luc 17, 11-19

Tandis que Jésus faisait route vers Jérusalem, il passa le long de la frontière qui sépare la Samarie et la Galilée. Il entrait dans un village quand dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils se tinrent à distance et se mirent à crier : « Jésus, Maître, aie pitié de nous ! » Jésus les vit et leur dit : « Allez vous faire examiner par les prêtres. » Pendant qu’ils y allaient, ils furent guéris. L’un d’entre eux, quand il vit qu’il était guéri, revint sur ses pas en louant Dieu à haute voix. Il se jeta aux pieds de Jésus, le visage contre terre, et le remercia. Cet homme était Samaritain. Jésus dit alors : « Tous les dix ont été guéris, n’est-ce pas ? Où sont les neuf autres ? Personne n’a-t-il pensé à revenir pour remercier Dieu, sinon cet étranger ? » Puis Jésus lui dit : « Relève-toi et va ; ta foi t’a sauvé. »

 

Publié dans Homélies | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mariage Louise et Simon (07.2017)

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel grand bonheur de marier ses enfants et de les voir heureux … c’est ce qui nous est arrivé avec le mariage de Simon qui s’est uni à Louise son amie depuis déjà de nombreuses années. Quelle émotion de le conduire à l’autel et de le confier à son père pour cette célébration de mariage.

Les mots manquaient aussi à Robert pour leur dire sa joie, les bénir, et leur souhaiter beaucoup de bonheur sous le regard bienveillant de Dieu et de l’assemblée.

Nous étions entourés de toutes nos familles et de nombreux amis accompagnaient Louise et Simon pour partager avec nous tous ce beau moment.

Dame Colette

Publié dans Sacrements, Uncategorized, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Ephatha !

« Ephatha »

Petit mot araméen qui signifie

« Ouvre toi »

Ce petit mot n’est pas prononcé souvent dans les Ecritures, seulement une fois lorsque Jésus s’adresse au sourd muet qui lui est amené.

Par ses gestes et ses bénédictions, par ses mots, par son écoute, par sa prière et ses silences, par ses choix conformes à la volonté de Dieu … par toute sa vie sur terre, Jésus nous affirme que Dieu est près de nous, à notre écoute, attentif à nos besoins, prenant soin de notre vie et secourant nos malheurs et nos défaillances humaines.

Son attention pour l’humanité et sa compassion pour chacun de nous sont sans limites.

Même lorsqu’il est traqué et qu’il veut se faire discret, Jésus, face à la détresse humaine ne peut pas rester les bras croisés.
Il soigne, guérit le corps et l’âme… et demande à l’homme de « s’ouvrir ».

Ce petit mot « Ephatha » est une demande qui se retrouve aussi lors du Baptême chrétien.

« Ephatha », dit le prêtre à l’âme de l’enfant baptisé…

« Ouvre toi » à Dieu … mais aussi « Ouvre toi » à la prière, « Ouvre toi » pour rencontrer et accueillir Sa Présence. « Ouvre toi » à ton chemin personnel, « Ouvre toi » à la rencontre avec les autres, « Ouvre toi » à l’avenir, « Ouvre toi » aux changements, « Ouvre toi » à la différence. « Ouvre toi » à aimer.

Ne reste pas bloqué sur un passé qui enferme, ne reste pas dans la solitude de la vie, n’attends pas d’être aimé mais aime le premier.

Que le « Ouvre toi » adressé au sourd muet dans l’Evangile de Marc (Marc 7,31-37) et à chacun de nous aujourd’hui nous rende réceptif à la Parole de Dieu et ardent à son témoignage.. Qu’il soit pour nous aussi notre guérison !

C’est la grâce que je nous souhaite en cette fin d’année en l’attente de la venue de ce petit enfant, Fils de Dieu qui nous ouvre déjà les portes de la Vie.

Dame Colette +

Publié dans Textes publiés | Laisser un commentaire

« le Christ ouvre nos oreilles à la Parole de Dieu »

Ecouter l’homélie du 11éme Dimanche après la Pentecôte

Epître de St Paul: 1 Co 15, 1-10

Frères, je désire vous rappeler maintenant la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée, que vous avez reçue et à laquelle vous êtes fermement attachés. C’est par elle que vous êtes sauvés, si vous la retenez telle que je vous l’ai annoncée ; autrement, vous auriez cru inutilement.

Je vous ai transmis avant tout cet enseignement que j’ai reçu moi-même : le Christ est mort pour nos péchés, comme l’avaient annoncé les Écritures ; il a été mis au tombeau et il est revenu à la vie le troisième jour, comme l’avaient annoncé les Écritures ; il est apparu à Pierre, puis aux douze apôtres. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents de ses disciples à la fois, la plupart d’entre eux sont encore vivants, mais quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres.

Enfin, après eux tous, il m’est aussi apparu à moi, bien que je sois pareil à un être né avant terme. Je suis en effet le moindre des apôtres; à vrai dire, je ne mérite même pas d’être appelé apôtre, car j’ai persécuté l’Église de Dieu. Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et la grâce qu’il m’a accordée n’a pas été inefficace : au contraire, j’ai travaillé plus que tous les autres apôtres, non pas moi, en réalité, mais la grâce de Dieu qui agit en moi.

 

Evangile de St Marc 7, 31-37

Jésus quitta ensuite le territoire de Tyr, passa par Sidon et revint vers le lac de Galilée à travers le territoire des Dix Villes. On lui amena un homme qui était sourd et avait de la peine à parler, et on le supplia de poser la main sur lui. Alors Jésus l’emmena seul avec lui, loin de la foule ; il mit ses doigts dans les oreilles de l’homme et lui toucha la langue avec sa propre salive. Puis il leva les yeux vers le ciel, soupira et dit à l’homme : «  Effata ! » ce qui signifie « Ouvre-toi ! ». Aussitôt, les oreilles de l’homme s’ouvrirent, sa langue fut libérée et il se mit à parler normalement. Jésus recommanda à tous de n’en parler à personne ; mais plus il le leur recommandait, plus ils répandaient la nouvelle. Et les gens étaient impressionnés au plus haut point ; ils disaient : « Tout ce qu’il fait est vraiment bien ! Il fait même entendre les sourds et parler les muets ! »


 

 

Publié dans Homélies, Uncategorized | Laisser un commentaire