Partage biblique N°61 Jeudi 17 Octobre

Publié dans Partages bibliques, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Aimer Dieu, aimer son prochain…

Homélie 17e Dimanche après Pentecôte

Epître de l’Apôtre Paul aux Ephésiens 4,1-6

Je vous en supplie, donc, moi qui suis prisonnier parce que je sers le Seigneur : vous que Dieu a appelés, conduisez-vous d’une façon digne de cet appel. Soyez toujours humbles, doux et patients. Supportez-vous les uns les autres avec amour. Efforcez-vous de maintenir l’unité que donne l’Esprit Saint par la paix qui vous lie les uns aux autres. Il y a un seul corps et un seul Saint-Esprit, de même qu’il y a une seule espérance à laquelle Dieu vous a appelés.  Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ;  il y a un seul Dieu, le Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous et demeure en tous.

Evangile selon St Matthieu 22,34-46

Quand les Pharisiens apprirent que Jésus avait réduit au silence les Sadducéens, ils se réunirent.  Et l’un d’eux, un maître de la loi, voulut lui tendre un piège ; il lui demanda : « Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? »

Jésus lui répondit : «  «Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ton intelligence.»  C’est là le commandement le plus grand et le plus important. Et voici le second commandement, qui est d’une importance semblable : «Tu dois aimer ton prochain comme toi-même.» Toute la loi de Moïse et tout l’enseignement des prophètes dépendent de ces deux commandements. »

Les Pharisiens se trouvaient réunis et Jésus leur posa cette question :  « Que pensez-vous du Messie ? De qui est-il le descendant ? » — « Il est le descendant de David », lui répondirent-ils. Jésus leur dit : « Comment donc David, guidé par le Saint-Esprit, a-t-il pu l’appeler «Seigneur» ? Car David a dit : «Le Seigneur Dieu a déclaré à mon Seigneur :
Viens siéger à ma droite, je veux contraindre tes ennemis à passer sous tes pieds .»

« Si donc David l’appelle «Seigneur», comment le Messie peut-il être aussi descendant de David ? » Aucun d’eux ne put lui répondre un seul mot et, à partir de ce jour, personne n’osa plus lui poser de questions.

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Messe de St Michel Archange

Homélie Célébration St Michel Archange 29 Septembre 2019

Epître: Apocalypse de St Jean 1, 1-5

Ce livre contient la révélation que Jésus-Christ a reçue. Dieu la lui a donnée pour qu’il montre à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt. Le Christ a envoyé son ange à son serviteur Jean pour lui faire connaître cela.  Jean est témoin que tout ce qu’il a vu est parole de Dieu et vérité révélée par Jésus-Christ.  Heureux celui qui lit ce livre, heureux ceux qui écoutent ce message prophétique et prennent au sérieux ce qui est écrit ici ! Car le moment fixé pour tous ces événements est proche.

De la part de Jean, aux sept Églises de la province d’Asie : Que la grâce et la paix vous soient accordées de la part de Dieu qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui sont devant son trône et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le Fils premier-né, le premier à avoir été ramené d’entre les morts, et le souverain des rois de la terre. Le Christ nous aime et il nous a délivrés de nos péchés par son sacrifice.

Evangile : St Matthieu 18, 1-10

A ce moment, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui demandèrent : « Qui est le plus grand dans le Royaume des cieux ? ». Jésus appela un petit enfant, le plaça au milieu d’eux et dit : « Je vous le déclare, c’est la vérité : si vous ne changez pas pour devenir comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.  Le plus grand dans le Royaume des cieux est celui qui s’abaisse et devient comme cet enfant. Et l’homme qui reçoit un enfant comme celui-ci par amour pour moi, me reçoit moi-même.
« Celui qui fait tomber dans le péché un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui attache au cou une grosse pierre et qu’on le noie au fond de la mer. Quel malheur pour le monde que tous les faits qui entraînent les hommes à pécher ! Ils se produisent fatalement, mais malheur à l’homme qui en est la cause !  Si c’est à cause de ta main ou de ton pied que tu tombes dans le péché, coupe-les et jette-les loin de toi ; il vaut mieux pour toi entrer dans la vraie vie avec une seule main ou un seul pied que de garder les deux mains et les deux pieds et d’être jeté dans le feu éternel.  Et si c’est à cause de ton oeil que tu tombes dans le péché, arrache-le et jette-le loin de toi ; il vaut mieux pour toi entrer dans la vraie vie avec un seul oeil que de garder les deux yeux et d’être jeté dans le feu de l’enfer. »

« Gardez-vous de mépriser l’un de ces petits ; je vous l’affirme, en effet, leurs anges se tiennent continuellement en présence de mon Père dans les cieux ».

Publié dans Homélies, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Toussaint 2019 … réflexion.

La foule suit Jésus nous disent les Ecritures, la foule humaine lors de son
ministère sur terre il y a un peu plus de 2000 ans …
La foule aussi dans les cieux nous dit l’Apocalypse de St Jean. Une foule immense
que nul ne peut dénombrer, venue de toutes les nations, de tous les peuples. 144.000,
chiffre symbolique qui représente l’accomplissement
de l’humanité auprès de Dieu.

Cela veut dire que Dieu s’intéresse à tous, mais pas dans la multitude, à chacun de nous dans ce qu’il est en particulier, dans son identité personnelle. A chacun de nous petit ou grand.
Il nous connait intimement avec tous nos bonheurs et dans tous nos tourments, sans jugement.
Il a donné sa vie, son sang, pour nous rejoindre dans nos épreuves et pour nous en sauver; mais aussi et surtout pour nous donner le sens de la vie qui est celui de l’amour.
Il nous connait aussi chacun et chacune avec tous nos possibles, notre formidable potentiel et nos aspirations les plus hautes.
Il nous a donné l’Esprit Saint pour encore aujourd’hui unir nos vies à la sienne, dépasser nos limites et parvenir à “l’inaccessible étoile”. Il a mis en nous cette dimension de l’Esprit qui fait de nous des femmes et des hommes en route vers la Présence intime du Père.
Notre devenir est là, devenir “Tous Saints” accomplissement personnel mais qui ne peut se
passer de l’accomplissement aussi de notre prochain sinon la recherche serait vaine.
“Tous Un”, unis en Dieu sur la terre comme au Ciel, enfants du même Père.


En cette fête de la Toussaint qui approche, fête religieuse qui unit le monde des vivants et
celui des défunts, les mondes visibles et les mondes invisibles.
Soyons cette foule qui, par nos prières et notre unité, réunira le ciel et la terre en un même chant de Louanges.


En union de prières avec vous

Dame Colette +

Publié dans Textes publiés | Laisser un commentaire

Quatre Temps N°57 – 10 à 12.2019

Publié dans Bulletin : Le Quatre Temps, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Célébration union Aurélie & Christine (09 2019)

Célébration de l’union de Aurélie et Christine entourées de leur famille et amis ainsi que de leurs deux petits garçons. Un bonheur pour toutes et tous de les accompagner dans ce moment important de leur vie de couple où le bonheur et l’amour sont une évidence quand on les cotoie.

Publié dans Sacrements | Laisser un commentaire

Partage biblique oecuménique N°60

Votre présence enrichira notre partage
Publié dans Partages bibliques, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Mariage Laëtitia & Jérôme (09.2019)

Mariage de Laetitia et Jérôme sur l’esplanade d’un magnifique calvaire près de chez eux. L’autorisation de mariage nous a été donnée par Mr le maire de la commune, document obligatoire pour un mariage dans un lieu public.

Amis fidèles de la chapelle et de l’Eglise gallicane, Laëtitia et Jérôme nous ont déjà confié le baptême de Priscillia en Septembre 2016 et celui de Lucas, leur 2e enfant est pour bientôt.

Connaissant l’amour qui les unit depuis déjà de nombreuses années, nous avons eu beaucoup de joie de les unir devant Dieu, leur famille et amis.

Tous nos voeux de Bonheur vous accompagnent !

Publié dans Sacrements, Vie de la chapelle | Laisser un commentaire

Héritiers de la Promesse de Dieu !

Ecouter l’homélie du 13e Dimanche après Pentecôte 2019
Nous sommes Héritiers de DIEU

Epître: St Paul aux Galates, 3,16-22

Eh bien, Dieu a fait ses promesses à Abraham et à son descendant. L’Écriture ne déclare pas : « et à ses descendants », comme s’il s’agissait de nombreuses personnes ; elle déclare : « et à ton descendant », en indiquant par là une seule personne, qui est le Christ. Voici ce que je veux dire : Dieu avait établi un testament et avait promis de le maintenir. La loi, qui est survenue quatre cent trente ans plus tard, ne peut pas annuler ce testament et supprimer la promesse de Dieu. Mais si l’héritage que Dieu accorde s’obtient par la loi, alors ce n’est plus grâce à la promesse. Or, c’est par la promesse que Dieu a manifesté sa faveur à Abraham.

Quel a donc été le rôle de la loi ? Elle a été ajoutée pour faire connaître les actions contraires à la volonté de Dieu, et cela jusqu’à ce que vienne le descendant d’Abraham pour qui la promesse avait été faite. Cette loi a été promulguée par des anges qui se sont servis d’un intermédiaire. Mais un intermédiaire est inutile quand une seule personne est en cause, et Dieu seul est en cause.

Cela signifie-t-il que la loi est contraire aux promesses de Dieu ? Certainement pas ! Si une loi avait été donnée qui puisse procurer la vraie vie aux hommes, alors l’homme pourrait être rendu juste aux yeux de Dieu par le moyen de la loi. Mais l’Écriture a déclaré que le monde entier est soumis à la puissance du péché, afin que le don promis par Dieu soit accordé aux croyants, en raison de leur foi en Jésus-Christ.

Evangile : St Luc 17, 11-19

Tandis que Jésus faisait route vers Jérusalem, il passa le long de la frontière qui sépare la Samarie et la Galilée. Il entrait dans un village quand dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils se tinrent à distance et se mirent à crier : « Jésus, Maître, aie pitié de nous ! » Jésus les vit et leur dit : « Allez vous faire examiner par les prêtres. » Pendant qu’ils y allaient, ils furent guéris. L’un d’entre eux, quand il vit qu’il était guéri, revint sur ses pas en louant Dieu à haute voix. Il se jeta aux pieds de Jésus, le visage contre terre, et le remercia. Cet homme était Samaritain. Jésus dit alors : « Tous les dix ont été guéris, n’est-ce pas ? Où sont les neuf autres ? Personne n’a-t-il pensé à revenir pour remercier Dieu, sinon cet étranger ? » Puis Jésus lui dit : « Relève-toi et va ; ta foi t’a sauvé. »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire

Le Seigneur nous guérit “ouvre nos coeurs à ta présence !”

Ecouter l’homélie du 11e Dimanche après Pentecôte 2019

Epître de St Paul: 1 Co 15, 1-10

Frères, je désire vous rappeler maintenant la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée, que vous avez reçue et à laquelle vous êtes fermement attachés. C’est par elle que vous êtes sauvés, si vous la retenez telle que je vous l’ai annoncée ; autrement, vous auriez cru inutilement.

Je vous ai transmis avant tout cet enseignement que j’ai reçu moi-même : le Christ est mort pour nos péchés, comme l’avaient annoncé les Écritures ; il a été mis au tombeau et il est revenu à la vie le troisième jour, comme l’avaient annoncé les Écritures ; il est apparu à Pierre, puis aux douze apôtres. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents de ses disciples à la fois, la plupart d’entre eux sont encore vivants, mais quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres.

Enfin, après eux tous, il m’est aussi apparu à moi, bien que je sois pareil à un être né avant terme. Je suis en effet le moindre des apôtres; à vrai dire, je ne mérite même pas d’être appelé apôtre, car j’ai persécuté l’Église de Dieu. Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et la grâce qu’il m’a accordée n’a pas été inefficace : au contraire, j’ai travaillé plus que tous les autres apôtres, non pas moi, en réalité, mais la grâce de Dieu qui agit en moi.

Evangile de St Marc 7, 31-37

Jésus quitta ensuite le territoire de Tyr, passa par Sidon et revint vers le lac de Galilée à travers le territoire des Dix Villes. On lui amena un homme qui était sourd et avait de la peine à parler, et on le supplia de poser la main sur lui. Alors Jésus l’emmena seul avec lui, loin de la foule ; il mit ses doigts dans les oreilles de l’homme et lui toucha la langue avec sa propre salive. Puis il leva les yeux vers le ciel, soupira et dit à l’homme : «  Effata ! » ce qui signifie « Ouvre-toi ! ». Aussitôt, les oreilles de l’homme s’ouvrirent, sa langue fut libérée et il se mit à parler normalement. Jésus recommanda à tous de n’en parler à personne ; mais plus il le leur recommandait, plus ils répandaient la nouvelle. Et les gens étaient impressionnés au plus haut point ; ils disaient : « Tout ce qu’il fait est vraiment bien ! Il fait même entendre les sourds et parler les muets ! »

Publié dans Homélies | Laisser un commentaire