“Je dois être au service de mon Père”…

Ecouter: Homélie 1er Dimanche après Epiphanie

Epître de St Paul aux Romains, 12,1-5

Frères, puisque Dieu a ainsi manifesté sa bonté pour nous, je vous exhorte à vous consacrer à Dieu comme une offrande vivante et agréable. C’est là le véritable culte que vous lui devez. Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde, mais laissez Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle.

Vous pourrez alors discerner ce que Dieu veut : ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait.

A cause du don que Dieu m’a accordé dans sa bonté, je le dis à vous tous : n’ayez pas une opinion de vous-mêmes plus haute qu’il ne faut. Ayez au contraire des pensées modestes, chacun selon la part de foi que Dieu lui a donnée. Nous avons un seul corps, mais avec plusieurs parties qui ont toutes des fonctions différentes. De même, bien que nous soyons nombreux, nous formons un seul corps dans l’union avec le Christ et nous sommes tous unis les uns aux autres comme les parties d’un même corps.

Evangile

Lorsque Jésus eut douze ans, ils l’emmenèrent avec eux selon la coutume. Quand la fête fut terminée, ils repartirent, mais l’enfant Jésus resta à Jérusalem et ses parents ne s’en aperçurent pas. Ils pensaient que Jésus était avec leurs compagnons de voyage et firent une journée de marche. Ils se mirent ensuite à le chercher parmi leurs parents et leurs amis, mais sans le trouver. Ils retournèrent donc à Jérusalem en continuant à le chercher. Le troisième jour, ils le découvrirent dans le temple : il était assis au milieu des maîtres de la loi, les écoutait et leur posait des questions. Tous ceux qui l’entendaient étaient surpris de son intelligence et des réponses qu’il donnait. Quand ses parents l’aperçurent, ils furent stupéfaits et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Ton père et moi, nous étions très inquiets en te cherchant. »

Il leur répondit : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.

Jésus repartit avec eux à Nazareth. Il leur obéissait. Sa mère gardait en elle le souvenir de tous ces événements. Et Jésus grandissait, il progressait en sagesse et se rendait agréable à Dieu et aux hommes.

Ce contenu a été publié dans Homélies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.