Célébration oecuménique au côté de Eglise Verte.

Nous étions conviés ce Dimanche à célébrer la création avec le groupe chrétien oecuménique Eglise verte accompagné par le groupe “Pollen” des jeunes des aumoneries collège et lycée.

Plusieurs marches méditatives ont été proposées en début d’après-midi et des intentions pour la création ont été recueillies pour être portées à Dieu au cours de la célébration qui a suivi

Les 4 communautés chrétiennes montbrisonnaises se sont donc retrouvées pour prier ensemble et louer Dieu pour la création toute entière .

Le texte de la création, Livre de la Génèse chapitre 1, ainsi que l’Evangile de St Matthieu 2,24-34 “Le Lys des champs” et le”Cantique des créatures” de St François d’Assise, ont porté notre prière entourée de chants de louange: “Psaume de la création”, “Laudato Si”, “Magnifique est le Seigneur”. Ce moment de louange s’est terminé sur la prière qui nous unit au-delà des mots dans la fraternité du coeur: Le Notre Père.

C’est un bonheur et un ressourcement intérieur de se retrouver pour prier ensemble, différentes communautés unies dans la Foi et la fraternité.

Homélie: Evangile selon St Matthieu  Chapitre 6,24-34

« Quelle joie de se retrouver ensemble aujourd’hui. Nos différentes confessions chrétiennes du Montbrisonnais se retrouvent pour marcher, partager et prier ensemble. Nous sommes aussi réunis pour célébrer la création à l’invitation de Eglise Verte.

Au delà de nos différences, nous partageons une culture chrétienne commune qui nous invite à trouver dans les écritures et les textes sacrés des réponses aux questions d’aujourd’hui. Les textes de ce jour n’ont pas été choisis par hasard lors de la préparation de cette célébration.

La 1ere lecture est tirée de la Genèse et constitue le commencement de toute la création. Au delà des 7 jours évoqués, c’est toute la symbolique de la naissance de notre univers et de notre humanité qui se trouve évoquée. « Et il vit que cela était bon » comment passer sous silence cette phrase qui ponctue la fin de chacun des 7 jours. N’oublions pas cette dimension de bonté et de bénédiction qui est portée par cette création.

L’Evangile de Matthieu, est lui aussi un texte fort qui peut conduire à de très nombreuses interprétations. Aujourd’hui c’est en relation avec notre célébration de la création que nous allons l’aborder. Tout d’abord il est dit :

« Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et l’argent ». Ce mot argent doit être compris dans le sens de la richesse matérielle considérée comme fondement unique du bonheur et comme seule chose nécessaire à la vie. Ce terme argent désigne donc plus la façon dont il est amassé jusqu’à l’obsession. Comment la recherche absolue de « toujours plus » de production et de biens, conduit à une catastrophe dont l’Encyclique Laudato Si exprime bien toutes les dimensions.

Puis au coeur du texte, il y a l’évocation de la nature comme modèle pour l’humanité. Le monde végétal et le monde animal sont des dimensions de la création toute entière, comme nous. Notre société les oublie trop souvent et les marches méditatives d’aujourd’hui, comme celles passées ou celles à venir nous permettent de re-tisser ce lien avec la création dont nous faisons partie. La marche nous rappelle l’invitation à l’ouverture au monde qui nous entoure.

Et enfin il y a cette invitation finale proposée par Jésus. « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et tout vous sera donné de surcroît ». Cette intention fait bien sur référence au roi Salomon et à son dialogue avec DIEU. Demande ce que tu veux lui dit le Seigneur et Salomon répond « accorde à ton serviteur, un cœur intelligent pour juger ton peuple et pour lui permettre de discerner le bien du mal ». Cette demande a plu à Dieu qui lui répond « Puisque tu ne demandes pas pour toi des richesses ou une longue vie ou la mort de tes ennemis, Je te donne ce que tu as demandé .. Et Dieu lui donne ce que nous appelons la Sagesse.

Et en plus il ajoute je te donnerai par surcroit ce que tu n’as pas demandé. : la richesse et la gloire..

Comment interpréter cette phrase de JÉSUS sinon en invitant à demander un peu plus de Sagesse pour notre monde, pour nous et pour ceux qui sont en responsabilités.

« Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît.
 » Nous dit Jésus, ce n’est pas bâtir un nouvel ordre terrestre mais c’est chercher l’intimité de la Présence de Dieu, les lieux et les moments où elle s’exprime. Les instants où cette Présence se manifeste. Sans beaucoup de bruit comme un souffle fragile, comme une douce chaleur en nos cœurs. Un peu comme en ce moment peut-être..

Nous nous interrogeons en disant « où va le monde ?? » et Jésus répond « Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. »

Cela ne veut pas dire être insouciant ou désintéressé mais cela nous invite à ne pas rester bloqué par la peur du lendemain. N’ayons pas le souci pour demain mais ayons de l’attention pour cet instant. Pour cet aujourd’hui et ce maintenant, pour ce présent qui déjà nous échappe. Mais alors que faut-il faire ?

Il ne faut sans doute pas vouloir faire, mais surtout il faut ETRE. … Chercher à être en accord avec Dieu, pour qu’il puisse dire, lui aussi, de nos actions « que cela était bon »

Etre présent, Etre conscient, Etre actif, Etre priant et Etre bienveillant, Etre en vérité

Et pour l’instant ETRE ici ensemble, pleinement, pour témoigner et unir nos prières et nos louanges pour la beauté de cette terre. Car « à chaque jour suffit sa peine. »

Père Robert +

Ce contenu a été publié dans Vie de la chapelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.