Célébration Unité des Chrétiens 2019

 

 

 

 

 

Cette année le Temple de Montbrison a accueilli la célébration oecuménique de Prière pour la “Semaine de l’Unité des Chrétiens”, Samedi 19 Janvier.

Les communautés chrétiennes de Montbrison: Catholique, Protestante unie de France, Gallicane et Orthodoxe roumaine ont célébré ensemble et Père Robert a commenté les textes de la Célébration.

Nous avons été heureux du nombre de personnes qui nous ont rejoints pour prier ensemble: personnes heureuses de se retrouver pour célébrer l’oecuménisme et prendre ensuite le verre de l’amitié.

Beau témoignage de Foi et de fraternité.

 

 

 

 

La chorale oecuménique a accompagné la célébration par des chants dont les paroles approfondissaient encore notre Unité : “Peuples de Frères”, “Que soit parfaite notre Unité” et “La voix de tes enfants”

L’ACAT en fin de célébration a demandé un soutien et un envoi de message pour un Pasteur, prisonnier politique et religieux au Vietnam afin qu’il puisse bénéficier de visites et des soins médicaux indispensables à son état.

ci-dessous le texte de l’homélie:

Je veux tout d’abord vous dire ma joie d’être ici ensemble ce soir pour prier. Ma joie aussi de retrouver cette ancienne chapelle St Anne, puis ce Temple, si chers au cœur de nombreuses personnes présentes ce soir et de pouvoir à nouveau entendre les Ecritures et les prières retentir en ce lieu.

La Justice et la Paix s’embrassent pour un chemin d’Unité, voilà un magnifique intitulé pour une célébration qui rassemble les communautés chrétiennes du montbrisonnais. Les chrétiens d’Indonésie nous font un magnifique cadeau: Etre placés sous le signe de la Paix.

Le psaume 85 est un psaume magnifique. Un psaume dont l’intensité poétique frappe dès la première lecture. Un psaume dont la richesse d’évocation se manifeste chaque fois que nous le méditons, que nous le prions. Un psaume qui suggère plus encore peut-être qu’il ne dit. Et je vais évoquer ce qu’il inspire car il résume très bien la célébration de ce soir.

Tout d’abord il nous dit que

Seigneur… tu fais revenir les captifs de Jacob,

Fais-nous revenir, Dieu de notre salut,

Oui c’est Dieu qui nous fais revenir, ici ce soir pour être ensemble. Nous sommes nous aussi des captifs, non pas comme les hébreux en exil à Babylone, mais nous sommes, trop souvent, en exil de Dieu. Nous sommes éloignés de lui par notre quotidien, par des vies trépidantes et pleines d’actions. Et si nous mesurons le temps passé avec Dieu, par rapport au temps passé un peu plus loin de lui, on se dit qu’il mérite sans doute un peu plus de place dans notre vie. Car l’attention de Dieu est pour notre terre, pour notre monde, pour notre humanité, pour chaque instant de notre vie. Nous l’oublions trop souvent mais nous sommes au cœur du projet Divin.

Alors notre objectif, c’est de vouloir revenir auprès de Dieu. Fais nous revenir vers Toi Seigneur, c’est notre prière et notre demande dans ce psaume. Mais pourtant il est dit

Proche est son salut pour qui le craint

Comment est-ce possible que le sentiment de crainte soit associé à celui du salut. La crainte de Dieu, don de l’Esprit Saint, reste toujours comme quelque chose d’assez incompréhensible. Mais ce psaume éclaire d’une manière nouvelle cette crainte de Dieu en la rapprochant avec la dimension de l’exil. Lorsque Dieu nous ramène vers lui, notre conscience d’avoir été loin de lui nous saisit et la crainte que nous pouvons éprouver alors, c’est d’être à nouveau séparé de Lui.

« Et ne permet pas que nous soyons jamais séparé de Toi Seigneur » Cette formule de la messe Gallicane résume cet état d’esprit. Après avoir retrouvé Dieu, notre unique crainte, c’est d’être à nouveau séparé de lui en retombant dans des travers en nos vies.

Alors lorsque nous sommes auprès de Dieu, nous nous tournons vers lui pour écouter sa parole. Après avoir été comme les captifs de Jacob, nous sommes comme les habitants de Nazareth dans l’Evangile de Luc. Ils écoutent le Christ. Lorsqu’il referme le livre sacré il dit :

«Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit.»

Oui cette parole elle peut s’accomplir pour nous aussi aujourd’hui et toujours si nous laissons Dieu nous faire revenir vers lui. Si nous acceptons cette invitation divine, car Dieu nous laisse libre. Si nous écoutons sa parole.

Que dit Dieu? Ce que dit le Seigneur, c’est la paix,

La Paix de Dieu ce n’est pas celle du monde, ce n’est pas la fin de la guerre, comme une trêve avant une prochaine guerre. Dans les Ecritures, le mot Paix porte le sens de la sérénité absolue, de l’assurance du calme et de la quiétude auprès de Dieu. Dans cette Paix de Dieu, il y a l’union véritable de la terre et du ciel, sans rien pour la troubler. La Paix de Dieu porte une dimension d’éternité.

La Paix de Dieu ce n’est pas directement celle du monde, c’est le fruit de l’Esprit, c’est la paix intérieure dont nos coeurs et nos pensées ont tant besoin. La paix du monde sera alors conséquence de nos cœurs apaisés. Notre quotidien est plein d’une agitation continuelle qui nous tient dans l’abattement ou le trouble, dans l’inquiétude ou l’angoisse. Mais lorsque nous nous approchons de Dieu, son Esprit vient rétablir la Paix dans notre cœur.
Et le Psaume nous dit encore Justice et Paix s’embrassent

La Justice, c’est l’évocation, du rétablissement des opprimés dans leur droit et c’est aussi le retour de l’exil et la fin de l’esclavage. Dans le baiser, il a toute la douceur et la tendresse qui s’unissent dans une intimité délicate. Et nous sommes transportés par la poésie de ces mots. Oui cela est possible si nous acceptons l’invitation du seigneur à revenir vers lui. Si nous acceptons cette invitation alors tout est possible à nouveau.

Et le Psaume nous dit encore Amour et Vérité se rencontrent

La Vérité en hébreux c’est le Amen, Ce mot que l’on dit à la fin de nos prières désigne une réalité qui n’est pas illusoire, mensongère mais au contraire solide, ferme, certaine, incontournable.

Quant à l’Amour, c’est la qualité même de Dieu car comme Jean l’a si bien dit « Dieu est Amour»

Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s’embrassent,
Vérité germera de la terre, et des cieux se penchera la Justice.

Dieu lui-même donnera le bonheur et notre terre donnera son fruit,
Justice marchera devant lui et Paix sur la trace de ses pas.

Ces quelques vers sont une évocation plus efficace qu’un long discours, pour nous décrire la plénitude auprès de Dieu. Ce Psaume 85 nous permet de vivre par anticipation la Béatitude d’être déjà vivant dans la Paix de Dieu. Il nous fait gouter à la beauté dans une union avec Dieu. Laissons nous porter par cette invitation à être proche de Lui.

Si nous acceptons de revenir vers Dieu, alors cela est possible? Et les Ecritures deviennent vivantes et présentes au cœur de nos vies. L’Amour, la Vérité, la Justice et la Paix deviennent le nouveau visage du monde et le chemin de l’unité. Dans la Présence de Dieu, la terre aride devient une bénédiction et c’est le sens de la première lecture tirée du livre du Deutéronome. Dans la Présence de Dieu, le monde terrestre se transforme et la terre est abondance et profusion. L’humanité toute entière se réjouit et elle se tourne vers le Seigneur en faisant des offrandes à la mesure des dons reçus. Notre rôle de chrétien c’est de faire grandir la Présence de Dieu en ce monde.

Oui fais nous revenir vers Toi Seigneur, afin que s’épanouisse la promesse qui est en chacun de nous. Fais nous revenir vers Toi Seigneur, pour que ce qui est beau et grand et bon puisse s’exprimer pleinement en ce monde. Fais nous revenir vers Toi Seigneur, pour que l’humanité s’accomplisse en ce qui est sa véritable nature.

La célébration de l’unité de chrétiens 2019 nous laisse ce psaume 85 en méditation pour toute cette année. Nous y trouverons encore bien d’autres merveilles A chacun d’entre nous il dira comment mettre en œuvre cet appel de Dieu à un retour dans sa proximité. A chacune de nos communautés, il dira comment permettre que l’Amour et la Vérité se rencontrent, que la Justice et la Paix s’embrassent.

Cette célébration, nous laisse enfin le soin d’être attentif à tout ce qui manifestera autour de nous, avec nous, et en nous car soyez en certains

«Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit.»

Pour nous aussi qu’il en soit ainsi.

Que la Paix du Seigneur soit toujours avec vous. Amen

Père Robert

 

PSAUME 85 (84): Psautier de la Bible de Jérusalem

Amour et vérité se rencontrent

 Ta complaisance, Seigneur, est pour ta terre, tu fais revenir les captifs de Jacob;

tu lèves les torts de ton peuple, tu couvres toute sa faute;
tu retires tout ton emportement, tu reviens de l’ardeur de ta colère.

Fais-nous revenir, Dieu de notre salut, apaise ton ressentiment contre nous!

 Seras-tu pour toujours irrité contre nous, garderas-tu ta colère d’âge en âge?
Ne reviendras-tu pas nous vivifier, et ton peuple en toi se réjouira?

 Fais-nous voir, Yahvé, ton amour, que nous soit donné ton salut!

 J’écoute. Que dit Dieu? Ce que dit le Seigneur, c’est la paix, la paix pour son peuple, ses amis, pourvu qu’ils ne reviennent à leur folie. Proche est son salut pour qui le craint, et la Gloire habitera notre terre.


Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s’embrassent;
Vérité germera de la terre, et des cieux se penchera la Justice.

Dieu lui-même donnera le bonheur et notre terre donnera son fruit;

Justice marchera devant lui et Paix sur la trace de ses pas.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Homélies, Vie de la chapelle, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.